Suivez Nous

Meiway à ses compatriotes : « Restez mobilisés, Ivoiriens, Ivoiriennes, ce pays est le nôtre. »

Arsene DOUBLE | | Société

Frédéric Ehui Meiway, une des grandes figures de la musique ivoirienne, a été reçu en audience par le Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA, Pr Maurice Kakou Guikahué, au siège du parti doyen à Cocody, mardi 13 octobre. Au sortir de l’audience, Meiway a donné une conférence de presse, au cours de laquelle il a appelé les Ivoiriens à faire blocage au troisième mandat du Président sortant Alassane Ouattara.

Le célèbre chanteur ivoirien Meiway, pionnier du genre musical “Zoblazo“, ne veut plus du Président Alassane Ouattara au pouvoir. Un des premiers artistes à avoir ouvertement contesté la décision du Président ivoirien de briguer un troisième mandat en août dernier, le très talentueux chanteur ivoirien âgé de 58 ans a remarquablement répondu présent au grand meeting de l’opposition samedi 10 octobre au stade Félix Houphouët Boigny pour dénoncer la forfaiture du Chef de l’Etat.

Pas plus tard qu’en début de semaine, Meiway a, au sortir d’une audience avec le Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA, Pr Maurice Kakou Guikahué, donné une conférence de presse pour montrer son opposition au Président sortant Alassane Ouattara.

« Quand on a en face de nous un pouvoir qui nous désobéit, on n’a pas le choix. Je pense qu’on nous a manqué de respect. On a trahi les Ivoiriens. Et, à partir de ce moment-là, je pense qu’on a notre mot à dire. Et c’est ce que nous avons commencé à faire. Dans l’immédiat, je ne peux pas comme ça déclarer, affirmer ce que nous allons projeter. Mais tout se prépare dans l’ombre. Et en temps opportun vous verrez », a déclaré Frédéric Ehui Meiway, chanteur au talent hors-norme plusieurs fois récompensé en Afrique.

Et le concepteur du “Zoblazo“ de poursuivre, en invitant ses compatriotes à la mobilisation : « Restez mobilisés, Ivoiriens, Ivoiriennes, ce pays est le nôtre. On a un devoir, c’est d’en prendre soin. Et en prendre soin, c’est quoi ? C’est éviter que la situation dégénère. Il faut rester vigilant jusqu’au bout. Et le moment venu, nous allons vous dire ce qu’il faut faire. Le 31 octobre est une date théorique. Dans la pratique, la conduite à tenir, on la connaîtra dans les jours qui suivent. »

 

Arsène DOUBLE

Mots-clefs : , , ,