Suivez Nous

MALI : LES SACRIFICES D’ALBINOS, UNE PRATIQUE SOCIETALE

Djibo B. AMADOU | | Société

Des enfants albinos

Au Mali, le sacrifice des albinos est monnaie courante surtout en période électorale. Au-delà du rituel, il existe aussi une marginalisation.

Au Mali, le sacrifice d’albinos est une pratique courante, surtout en période électorale. Selon des sources, ces sacrifices sont commandités par des gens riches et les hommes politiques en quête de pouvoirs. Ainsi cette minorité d’albinos est la proie d’une société, qui en réalité devrait la protéger. A en croire, l’artiste international Salif Keita, l’Etat ne fait pas grande chose car les affaires ne sont pas traduites en justice.

Au-delà du rituel, subsiste la marginalisation de 10.000 albinos soit environ 0,05% de la population Malienne. En clair, le marché de l’emploi demeure inaccessible pour bon nombre dentre eux, l’albinisme se mue en une barrière, les empêchant de servir la société. Ainsi, la résultante de cette triste réalité est l’irruption du complexe d’infériorité chez les albinos.

En outre, depuis des décennies, grâce à sa fondation, Salif Keita lutte pour l’amélioration des conditions de vie des albinos au Mali et en Guinée. Pour ce faire , la fondation prend en charge les frais de consultation ophtalmologiques ou dermatologiques. Près de 50.000 tubes de crèmes solaires ont été distribuées depuis 2006. Cette fondation joue aussi un rôle socio-professionnel qui consiste à former et informer à un métier.

 

Djibo B. AMADOU