Suivez Nous

MALGRÉ LEUR ACQUITTEMENT, LAURENT GBAGBO ET CHARLES BLE GOUDÉ RESTENT TOUJOURS À LA HAYE

Djibo B. AMADOU | | Société

©Laurent Gbagbo et Blé Goudé

ALors que les juges avaient demandé leur libération immédiate, une procédure judiciaire de dernière minute bloque encore Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé à la Haye.

La CPI (cour pénale internationale) a décidé de garder Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé jusqu’au 1er Février. Cette décision a été prise par la majorité des juges : 3 sur 5. Selon la chambre d’appel, il s’agit d’une « détention temporaire », ainsi donc la procureure a jusqu’au 23 Janvier pour déposer ses arguments concernant sa décision de faire appel à la remise en liberté des deux acquittés.

Par ailleurs, une audience est prévue le 1er Février devant la chambre d’appel. Mais avant cela, à Abidjan comme partout dans le monde, les avis oscillent sur leur libération : certains pensent qu’il s’agit du point de départ d’une réconciliation vraie, d’autres parlent d’une erreur grave commise par la CPI.

Au revers de cette contradiction, se trouve aussi une entité cruciale de la crise ivoirienne : les parents des victimes. Après l’annonce de l’acquittement de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudou, des voix ont réclamé les vrais coupables du massacre de leurs proches. Une aventure ambiguë car malgré les crimes l’on doit pardonner pour sauver la réconciliation déjà fragilisée.

 

Djibo B. AMADOU