Suivez Nous

Madonna condamnée à « verser cette fois 10 millions de dollars de dommages et intérêts » à la Russie

Arsene DOUBLE | | Société

Dans le cadre de sa tournée MDNA en 2012, Madonna a donné un spectacle à Saint-Pétersbourg, au cours duquel elle a exprimé son soutien à la communauté LGBTQ. La star se serait vue, après ces déclarations, poursuivie par le Syndicat des citoyens russes en justice, pour “blasphème en relation”, lui demandant de verser cette fois 10 millions de dollars de dommages et intérêts. Une amende que la chanteuse dit n’avoir jamais payée.

Lundi 20 juillet sur Instagram, la reine de la pop, Madonna est revenue sur une injustice, dont elle aurait été victime en Russie, lors de sa tournée MDNA en 2012. Pour avoir témoigné de son soutien et son engagement en faveur des droits de la communauté LGBTQ, au cours d’un concert à Saint-Pétersbourg, la star américaine aurait été poursuivie par le Syndicat des citoyens russes en justice, pour “blasphème en relation”, lui demandant de verser cette fois 10 millions de dollars de dommages et intérêts. Publiant un extrait de vidéo dudit concert sur le réseau social américain Instagram, elle affirme n’avoir jamais eu à payer la somme exigée.

« Nous voulons nous battre pour le droit d’être libre, d’être qui nous sommes », avait-elle alors déclaré devant une foule hissant des drapeaux LGBTQ. « Les gens deviennent de plus en plus intolérants, mais on peut faire la différence. On n’a pas besoin de passer par la violence, mais par l’amour. Je suis ici pour dire que la communauté gay et les personnes gays ici, et tout autour du monde, doivent avoir les mêmes droits et être traitées avec dignité, respect, tolérance, compassion et amour ».

 

Arsène DOUBLE