Suivez Nous

Côte d’Ivoire : Les pays africains se dotent d’un Centre d’excellence contre la faim et la malnutrition

Irene COULIBALY | | Société

Le premier Centre d’excellence régional contre la faim et la malnutrition en Afrique (CERFAM), a été officiellement lancé par le vice-président ivoirien, Daniel Kablan Duncan. C’était en présence du roi de Losotho, Sa Majesté Letsie III, champion de la nutrition de l’Union africaine (UA), lundi dernier à Abidjan.

Le CERFAM devrait permettre de répondre à la demande de renforcement des capacités nationales et régionales dans un partenariat Sud-Sud pour atteindre l’Objectif de développement (ODD) numéro 2.

Il permet notamment d’identifier dans chacun des pays, les bonnes pratiques et d’impulser une forte dynamique dans la lutte contre la faim et la malnutrition en Afrique. Il se présente comme un mécanisme de facilitation de partage d’expériences entre les pays dans le but d’améliorer la sécurité alimentaire et lutter contre la malnutrition.

Selon le directeur exécutif du Programme alimentaire mondial (PAM), David Beasley, le continent africain qui détient près de 50% des terres arables dans le monde peut arriver à une sécurisation durable de son volé alimentaire et même nourrir le monde.

Ainsi, les quatre missions principales assignées au CERAM sont, l’assistance technique, la recherche, les partenariats et le plaidoyer. La Côte d’Ivoire qui n’échappe pas à ce fléau observe toutefois une insécurité alimentaire modérée qui touche 10,8% des ménages selon les données de 2018 conformément à un mémorandum signé le 5 octobre 2018.

80 millions de dollars (46,38 milliards FCFA, c’est le partenariat signé entre la Côte d’Ivoire et le PAM et qui a permis de voir le centre africain de lutte contre la faim et la malnutrition.

 

Irène COULIBALY