L'Union Africaine espionnée par la Chine et des pays de l'Union Européenne » Magazine 100%Culture
Suivez Nous

L’Union Africaine espionnée par la Chine et des pays de l’Union Européenne

Cyril Verb | | Société

Alpha Condé, Président en exercice(2017-2018) de l’Union Africaine(UA)

Au moment où les dirigeants africains tiennent le 30ème Sommet de l’Union Africaine (UA) à Addis-Abeba, des révélations filtrent sur l’état de sécurité des communications et autres données de l’institution. L’organisation panafricaine a été espionnée ces cinq dernières années par la Chine.

Le siège de l’UA a été entièrement financé et réalisé par des ingénieurs chinois. Lors de sa livraison, les ingénieurs chinois laissent sciemment des failles dans les installations informatiques. Ces accès sournois ont livré à la Chine toute la base de données de l’institution: communications, documents confidentiels, etc. Des travailleurs de l’organisation expliquent que tous les contenus sensibles ont pu être espionnés par « l’ami » chinois précise le média français Le Monde. Cette opération de cyber espionnage dure de janvier 2012 à janvier 2017, soit 5 années et s’accompagne d’écoute via des microphones implantés dans le bâtiment.

Par ailleurs la France et la Grande Brétagne recourent à d’autres techniques pour outrepasser la souveraineté légitime de l’organisation. L’affaire Edward Snowden revèle que le GCHQ- services secrets britanniques- a resquillé des courriels, espionné les appels de plusieurs responsables de l’Union Africaine. D’autres tentatives de corruption pour détenir au sein de l’UA des sources physiques à la merci de la France perdurent. Deux Etats influents de l’Union Européenne impliqués bien avant la Chine dans ces manœuvres d’espionnage constant.

« Une institution escort »

Pour un budget 782millions de dollars en 2017, seulement 26,21% sont collectés au sein de l’organisation. Les pays membres n’arrivent pas à cotiser pour que l’institution atteigne son autonomie financière. la Chine, pays devenu le premier partenaire économique de l’Afrique avec plus de 10000 entreprises installées sur le continent veille par tous les moyens sur ses intérêts. Les revenus en 2017 de ces bébés chinois avoisinent 180milliards de dollars.

Pour s’autofinancer, les pays membres de l’Union Africaine(UA) espèrent dans la pratique, arriver à collecter la taxe de 0,2% sur les importations orientées en Afrique.

 

Cyril Verb

Mots-clefs : , ,