Suivez Nous

Longtemps accusé d’être un faux artiste engagé, Alpha Blondy répond enfin à ses détracteurs

Arsene DOUBLE | | Société

Ce vendredi 13 novembre, la mégastar ivoirienne longtemps perçue comme un artiste engagé, Alpha Blondy a enfin réagi aux attaques de ses détracteurs, notamment les proches de l’opposition qui l’accusent d’avoir retourné sa veste et de soutenir l’actuel président ivoirien Alassane Ouattara. A travers son compte Facebook, le chanteur reggae âgé de 67 ans a publié une vieille interview qu’il avait accordée au journaliste ivoirien Venance Konan, en juin 2011. Il y était question de son engagement politique.

 

En Côte d’Ivoire, le célèbre artiste reggae Alpha Blondy a longtemps été considéré comme un artiste engagé. La gouvernance des dirigeants africains, et surtout ivoiriens, n’a pas cessé d’être la cible de ses critiques. Sous l’ex-président ivoirien Gbagbo, Alpha Blondy s’est illustré par de nombreuses sorties médiatiques pour dénoncer les dérives autoritaires de ce dernier.

Mais, depuis l’arrivée au pouvoir de l’actuel président Alassane Ouattara, Alpha Blondy, de son vrai nom Seydou Koné, est accusé, par les proches de l’opposition, d’avoir retourné sa veste et d’être de mèche avec le régime. L’artiste n’a jamais osé se prononcer sur le controversé troisième mandat du président Alassane Ouattara. Pour ses détracteurs, loin d’être un vrai artiste engagé, Alpha n’est rien d’autre qu’un partisan du RHDP.

Longtemps resté silencieux face à ses accusations, la mégastar a enfin décidé de répondre à ses détracteurs, en postant une vieille interview qu’il avait accordé au journaliste ivoirien Venance Konan, mercredi 11 juin 2011. Venance Konan l’avait, en fait, questionné sur son engagement politique.

« Comme un air de déjà vu… Fraternité Matin, mercredi 8 juin 2011. Venance Konan : Evoquons, à présent, votre engagement politique. Pensez-vous qu’un artiste, s’engageant dans le débat politique, ne trahit pas le peuple, la vox populi ? Un artiste peut-il être militant d’un parti ? Soutenir un homme politique ? Surtout au regard de la situation que vient de traverser la Côte d’Ivoire ?

Alpha Blondy : Merci de me permettre de répondre à cette question et de résoudre cette équation, une fois pour toutes. Pourquoi Beyoncé a le droit de déclarer «je vote Barack Obama» sans qu’elle ne soit lynchée ? Pourquoi Johnny Halliday a le droit de dire «je vote Sarkozy» sans se faire lyncher ? Pourquoi Michel Sardou a le droit de dire «je supporte Jean-Marie Le Pen» sans se faire lyncher ?

Pourquoi Stevie Wonder a le droit d’aller jouer pour Barack Obama sans se faire lyncher ? Pourquoi, bon Dieu de bon sang, nous, artistes africains, ivoiriens, devons-nous nous justifier ? Il faut que les Ivoiriens développent un peu leur mentalité. Excusez-moi, mais je pourrai dire qu’on évite d’être mentalement attardés.

Les artistes ne sont pas des choses. Nous sommes des citoyens d’un pays et avons aussi nos opinions. Ce n’est pas parce que je dis que je vote Michel Koffi que je suis un politicien. Je suis un citoyen, je paye mes impôts. Pourquoi n’ai-je donc pas le droit de dire que je vote X ou Y ? Sans qu’on aille casser chez moi ? Sans qu’on me menace de mort ? Pourquoi ? Je me pose la question mais je vous la pose aussi », a publié l’interprète de “SOS Guerre Tribale“.

Arsène DOUBLE

 

Mots-clefs : , , ,