Suivez Nous

L’accouchement d’une jeune maman britannique a lieu deux mois après avoir perdu les eaux

Arsene DOUBLE | | Société

Pour la plupart des futures mamans, la perte des eaux signifie que la naissance de leur bébé est imminente. Néanmoins, ce n’est pas le cas pour la Britannique Lauren Middleton. La femme a dû attendre 10 semaines avant que son fils ne voit le jour, relate le quotidien Metro, cité par SPUTNIK.

La Britannique Lauren Middleton s’attendait, après la perte des eaux, à ce que son bébé naisse dans les prochaines 24 heures. Contrairement aux attentes de la jeune maman, son petit garçon, baptisé Archie, n’est venu au monde que deux mois plus tard.

Après qu’elle a perdu les eaux à sa 26e semaine de grossesse, Lauren s’est précipitée à l’hôpital en pensant que le petit garçon allait naître prématuré. Cependant, après avoir passé trois jours à l’hôpital, elle a été renvoyée chez elle.

La femme enceinte se rendait régulièrement à la maternité pour faire des tests et s’assurer que rien ne menaçait le fœtus. À la 35e semaine, Lauren a commencé à avoir des contractions. Après 21 heures de travail, le bébé Archie est finalement venu au monde.

« L’accouchement était vraiment traumatisant et très douloureux », a affirmé la femme. La joie des parents s’est rapidement transformée en chagrin parce que le nourrisson a été emmené aux soins intensifs néonatals, car il avait du mal à respirer.

Selon les médecins, le garçon souffrait d’une pneumonie et d’une septicémie. Après un traitement antibiotique, Archie a guéri.

 

Que sait-on de la perte des eaux ?

Tout au long de la grossesse, le bébé baigne dans du liquide amniotique- liquide transparent et inodore ressemblant à première vue à de l’eau- contenu dans un sac amniotique composé de deux membranes, le chorion et l’amnios, élastiques et parfaitement hermétiques. Cet environnement propre à tous les mammifères permet de maintenir le fœtus à une température constante de 37°C. Il sert aussi à amortir les bruits de l’extérieur et d’éventuels chocs au niveau du ventre maternel. Ce milieu stérile est également une précieuse barrière contre certaines infections.

Dans la majorité des cas, cette double membrane ne se rompt spontanément et franchement que durant le travail, quand la grossesse est arrivée à son terme : c’est la fameuse “perte des eaux”. Mais, il peut arriver qu’elle se fissure avant terme, comme le cas de la Britannique Lauren Middleton, généralement dans la partie supérieure de la poche des eaux, et laisse alors s’écouler en continu des petites quantités de liquide amniotique.

 

Arsène DOUBLE