Suivez Nous

INTERNET, LE NOUVEAU CONTRE POUVOIR QUI FAIT TREMBLER LES RÉGIMES AFRICAINS

Djibo B. AMADOU | | Société

©Des habitantes de Kinshasa examinent une liste électorale à la lumière d’un smartphone, le 30 décembre 2018. LUIS TATO / AFP

En Afrique, internet est devenu la voix des sans voix, un outil de communication qui dérange les gouvernants lors des élections présidentielles. Couper les télécommunications serait un contrôle de la situation.

Internet est désormais dans l’œil du cyclone de certains régimes Africains. En effet, lors des élections présidentielles, période de brouille par excellence, bon nombre de pays Africains suspendent l’utilisation d’Internet afin d’éviter les rumeurs ou les “Fake news”. Au revers de cette démarche, se cacherait, la volonté des autorités à contrôler les périodes électorales.

Par ailleurs, certains pays bloquent à la fois internet et la communication téléphonique. Le 19 Décembre 2016 lors de l’expiration du deuxième mandat de Joseph Kabila, la RDC avait demandé à tous les opérateurs de suspendre leurs services. Même son de cloche au Soudan du Nord où le régime est menacé par une révolte populaire.

Sous cet angle, l’on pourrait dire que les télécommunications sont devenues en Afrique, un contre-pouvoir des régimes policiers. Si les médias d’Etat refusent de dénoncer les tares sociales des gouvernants, quant à Internet, il fustige tout sur son chemin.

 

Djibo B. AMADOU