Suivez Nous

FRANCE : AUGMENTATION DES FRAIS D’INSCRIPTION DES ETUDIANTS ÉTRANGERS, « UNE CHASSE A L’HOMME » ?

Djibo B. AMADOU | | Société

©Crédit Photo: DR

L’augmentation des  frais d’inscription  des  étudiants  étrangers  dans  les universités  françaises,  suscite  le  mécontentement  en  Afrique.  Certains parlent  de  renoncement à  la  Francophonie.

L’augmentation des frais d’inscription des étudiants étrangers non Européens dans les universités Françaises serait une « chasse à l’homme ». Jadis, la France était le point de chute de bon nombre d’étudiants étrangers en particulier Africains, qui venaient s’abreuver de l’expertise Galloise (science politique, droit, économie…) afin d’être productifs dans leurs pays d’origine.

Mais, depuis l’annonce de l’augmentation des frais d’inscription des étudiants étrangers non Européens, la France semble vouloir chasser les étudiants étrangers car nombreux reboucheront chemin par faute de moyens financiers. Pour l’enseignant universitaire Benaouda Lebdai : « l’augmentation des frais d’inscription revient à renoncer à la Francophonie ». Cette décision a créé le mécontentement en Afrique, la France qui est la locomotive de la Francophonie ne devrait pas saper ses valeurs.

Par ailleurs, les étudiants étrangers sont au nombre de 324.000, les tarifs passeraient de 170 à 2770 euros /an pour les inscriptions en licence et de 243 et 380 à 3770 euros/an pour celles en Master et en doctorat. Entre temps, la Russie prévoit augmenter le nombre d’étudiants Africain sur son sol, un paradoxe contraire aux idéaux de la Francophonie.

 

Djibo B. AMADOU