Suivez Nous

La fête de Pâques plombée par le coronavirus

Djibo B. AMADOU | | Société

En Côte d’Ivoire comme ailleurs, la fête de Pâques est un moment de retrouvailles. Mais cette année, l’avènement du coronavirus a eu raison de cette tradition. Hier, les églises sont restées fermées, les fidèles catholiques ont fait la fête en famille.

Cette année à cause du coronavirus, la fête de la pâque a connu une certaine morosité. À l’instar des autres pays, la Côte d’Ivoire n’a pas savouré la résurrection du Christ comme dans les années antérieures. Eu égard de la précarité de la situation, Dieu l’omniscient ne tiendra pas compte de ce laxisme spirituel. Nombre de chrétiens catholiques ont préféré célébrer la fête en famille.

Dans le district d’Abidjan, les lieux de culte étaient muets, ce dimanche de Pâques. Une première dans l’histoire de la Côte d’Ivoire, même le grand Vatican s’est barricadé. Pour stopper l’éclosion du coronavirus, les dignitaires religieux refusent les regroupements de personnes.

Face à un ennemi redoutable et invisible, mieux vaut prévenir que guérir. L’absence de vaccin montre notre vulnérabilité, malgré les morts le monde espère à un avenir meilleur.

 

Djibo B. AMADOU