Suivez Nous

États-Unis : Les retombées du mouvement « Black Lives Matter »

Djibo B. AMADOU | | Société

Le décès tragique de George Floyd a fortifié l’aura du mouvement « Black Lives Matter » aux États-Unis. Bientôt les inégalités sociales seront rangées aux oubliettes des mémoires collectives.

 Plusieurs géants de la technologie, dont Google, ont annoncé des mesures inclusives pour lutter contre le racisme. Google via sa filiale YouTube promet la création d’un fonds doté de 100 millions de dollars pour épauler « les voix des créateurs et d’artistes noirs ». De plus, le moteur de recherche a décidé de promouvoir la visibilité des magasins et restaurants tenus par les Afro-Américains.

Selon un rapport, les discriminations raciales sont aussi une monnaie courante au sein des multinationales américaines. Et un nombre très restreint d’Afro-Américains occupe le sommet. En 2019 ; 5,5% de l’effectif de Google était des noirs et 2,6 % avaient des postes de direction. Même son de cloche chez Apple, partout le virus du racisme est passé.

Par ailleurs, la crise sanitaire du coronavirus touche de plein fouet les « Blacks », plus de 40% des propriétaires de PME sont sans emploi contre 17% parmi les blancs. Aux anciennes inégalités sociales s’ajoute cette nouvelle paupérisation. Des fois, le malheur est salutaire. Le décès tragique de George Floyd dévoile les carcans cachés des discriminations raciales.

 

Djibo B. AMADOU