Suivez Nous

EMMANUEL MACRON SERA AVEC VEGEDREAM POUR SON SÉJOUR EN COTE D’IVOIRE

Danielle YESSO | | Société

Pour son déplacement en Côte d’Ivoire qui aura lieu du 20 au 22 décembre, le chef de l’État français a convié le chanteur Vegedream. L’Élysée justifie cette invitation par la volonté de mettre en valeur “la force des liens culturels entre la France et la Côte d’Ivoire”.

C’est une habitude pour les présidents de la République française. Lors de voyages officiels à l’étranger, ils ouvrent souvent la délégation à des artistes. En Chine, Emmanuel Macron avait par exemple emmené avec lui Guillaume Canet. Cette fois, pour son séjour en Côte d’Ivoire, Emmanuel Macron a choisi d’emmener avec lui le chanteur Vegedream d’origine ivoirienne. L’artiste est devenu populaire depuis 2018 avec son titre Ramenez la coupe à la maison, en soutien à l’équipe de France de football.

De la même façon, le Président français a convié l’écrivain Gauz et la chanteuse Mata Gabin, tous les deux originaires de la Côte d’Ivoire. Sur place, il rencontrera aussi le footballeur Didier Drogba (passé par l’OM) à l’occasion de l’inauguration d’un espace sportif. Pour le chef de l’Etat français, c’est une manière de renforcer les liens culturels entre la France et la Côte d’Ivoire.

Le président de la République française semble être un grand fan de Vegedream. En effet, ce n’est pas la première fois que l’artiste croise le chemin du chef de l’Etat. “Il était déjà présent à l’événement diaspora que nous avions organisé”, ajoute un proche d’Emmanuel Macron en évoquant un rendez-vous organisé en juillet dernier à l’occasion de la visite du président du Ghana, Nana Akufo-Addo.

Quelques semaines plus tôt, c’est le tube du chanteur qui s’était invité dans la salle de fêtes de l’Élysée. À l’occasion de la remise de la Légion d’honneur aux footballeurs français champions du monde en 2018 en Russie, Emmanuel Macron avait repris l’une des phrases cultes de la chanson. Pour saluer Samuel Umtiti, il avait notamment déclaré “qui s’en alla victorieusement casser la démarche”.

 

Danielle YESSO