Suivez Nous

Didier Drogba dans le collimateur de la justice canadienne

Arsene DOUBLE | | Société

Didier Drogba, ex-international ivoirien

L’ex-international ivoirien Didier Drogba fait l’objet d’une poursuite judiciaire au Canada. Un certain designer de chaussure répondant au nom de Jordan Pascal reproche à l’ancien capitaine des Eléphants d’avoir violé des obligations d’un contrat relatives à la promotion des chaussures de luxe.

 

Didier Drogba a des ennuis judiciaires au Canada. Un certain designer de chaussure répondant au nom de Jordan Pascal accuse la légende de Chelsea d’avoir violé des obligations d’un contrat relatives à la promotion des chaussures de luxe.

Ce prétendu designer soutient qu’il a convenu avec Didier Drogba, en 2016, de faire la promotion de chaussures haut de gamme, de la marque JAD. Lors de sa première rencontre avec le joueur, en août 2016, il aurait persuadé Drogba d’être « l’ambassadeur » de la marque de chaussures. Didier Drogba qui avait visiblement foi au projet, lui aurait même écrit dans un sms en décembre de la même année : « J’aime le produit et j’aime ton ambition ».

De son côté, le joueur a fait savoir que le vrai designer des chaussures qu’il a vu, n’était pas celui avec qui il a échangé. Au regard de la plainte qui le vise, le joueur a donc estimé qu’il fait l’objet d’une poursuite « abusive, clairement sans mérite et qui frôle l’extorsion ».

Et l’ancien capitaine des Eléphants de poursuivre : « Les allégations des plaignants contenues dans la demande ont été faites avec mauvaise foi et présentent un récit des faits délirant et imaginaire que les plaignants savent être faux et trompeur ».

Jordan Pascal, qui reproche à Drogba d’avoir violé certaines obligations dudit contrat, stipule que des chaussures de luxe en question devraient être commercialisées à des prix compris entre 810 $ à 955 $ la paire.

Arsène DOUBLE

Mots-clefs : , , , , , ,