Suivez Nous

Côte d’Ivoire:7,2% d’augmentation des tarifs des transferts d’argent par téléphone mobile

Jean Paul Tra Bi | | Société

Ouattara Sié Abou, Directeur Général des Impôts. © Crédit photo: Marc Innocent

Une augmentation de 7,2% des tarifs de transaction via « Orange money » a été mise en vigueur depuis le 1er février 2019 par l’Union nationale des télécommunications (UNETEL), organisation en charge du développement des Télécoms/TIC en Côte d’Ivoire et de défense des intérêts des opérateurs de télécommunication. Cette décision d’augmenter les tarifs des transactions « mobile money » a été l’un des objectifs de l’Etat afin de bénéficier des services des sociétés de transfert d’argent par mobile money . Cependant, cette mesure prise ne favorisera pas les conditions de vie des consommateurs .

Relativement à l’annexe fiscale à la loi n°2018-984 du 28 décembre 2018 portant budget de l’Etat pour l’année 2019, un communiqué de l’Union fait l’objet de nouvelles taxes aux entreprises de transfert d’argent par téléphone mobile .

« Ces nouvelles taxes, d’un montant cumulé de 7,2% sur le montant des commissions payées, sont exigibles depuis le 1er janvier 2019, aux entreprises émettrices de monnaies électroniques [activité communément désignée sous le vocable Mobile money] », explicite l’UNETEL.

C’est une « hausse proportionnelle » que les entreprises ont choisi d’appliquer aux transactions « mobile money ». Ce sont donc les consommateurs qui supporteront ces nouvelles taxes maintenues avec subtilité dans l’annexe fiscale 2019, comme l’a révélé le Cabinet Deloitte le 21 janvier dernier lors de sa présentation de l’annexe fiscale.

Ainsi ,l’administration fiscale a réussi le coût en faisant payer plusieurs consommateurs dont le pouvoir d’achat est déjà si faible.

 

Jean Paul TRA BI