Suivez Nous

Côte d’Ivoire : le phénomène des enfants « microbes », un danger permanent !

Djibo B. AMADOU | | Société

Chaque jour, les enfants « microbes » sévissent dans les communes d’Abidjan. Souvent après leurs passages, l’on enregistre des morts ou de graves blessés.

En Côte d’Ivoire, de la crise post-électorale, est née un groupe de gamins surnommé « les microbes ». Aucun jour ne passe sans qu’ils ne terrorisent les citoyens. Les agressions physiques sont légions dans certaines communes d’Abidjan. Les victimes de ces nouveaux maîtres sont dépouillées de leurs objets de valeurs (bijoux, téléphone, argent…), souvent les plus malheureux trouvent la mort. Cette insécurité crée une psychose qui trouble la quiétude des citadins.

Difficile de chiffrer le nombre de victimes mais chaque passage des microbes laisse des blessés ou des morts. C’est le cas de l’affrontement meurtrier qui a opposé deux groupes rivaux en juillet 2018 à Yopougon Koweït. Ce jour-là, il y a eu des morts et des blessés. Pour les dissuader, l’armée a eu recours à des avions de combat M i24.

Il appartient aux parents de conscientiser leurs enfants. Aussi, les ONG des droits de l’homme peuvent lutter contre la « violence juvénile ». Un ramassis de tous ces efforts conjugués pourrait apaiser le climat sécuritaire car la place des enfants se trouve à l’école et non dans la rue.

 

Djibo B. AMADOU