Suivez Nous

Côte d’Ivoire : les Artistes réclament à nouveau le départ de la Directrice du BURIDA, Irène vieira

Jean Paul Tra Bi | | Société

Ce mardi 14 mai 2019 les locaux du Bureau ivoirien des droits de l’auteur (BURIDA) ont subi un assiègement par trois syndicats d’ artistes pour exiger le départ de la Directrice générale Irène Vieira pour avoir mal gouverné .

Tous vêtus de blanc, ces artistes ivoiriens avec à leur tête Koné Ibrahima Kalilou dit « Fadal Dey » ont pris d’assaut le siège du Burida en vue d’exprimer leur mécontentement. Ils accusent en effet la directrice du Burida de mauvaise gestion et exigent dans l’immédiat sa démission.
Après avoir reçus les dirigeants du collectif en audience à la Primature par plusieurs personnalités notamment les Conseillers Yayoro Karamoko et le Prof. Diawara Adama, les artistes continuent de manifester leur mécontentement.

« Nous maintiendrons cette manifestation chaque jour jusqu’à ce que Mme Vieira quitte définitivement le Burida », affirment-ils .

Doter de pancartes à travers lesquelles on peut dénoter des messages défavorables à la directrice, Irène Viera, tous exigent l’application de l’article 37 qui stipulerait qu’en cas de faute grave du gestionnaire du Burida, le ministre de la Culture et de la Francophonie est appelé à mettre fin à ses fonctions.

« L’objectif du sit-in est de faire respecter et appliquer l’article 37 du décret 2015-271 du 22 avril 2015, fixant les attributions, l’organisation et le fonctionnement du Burida. L’Assemblée générale a donc ordonné au conseil d’administration de mettre en application sa décision. Cela a effectivement été fait par le Conseil d’administration qui a saisi monsieur le ministre de la Culture et de la Francophonie, Maurice Kouakou Bandama, pour la révocation de Madame Irène Assa Vieira, conformément au décret du Burida », a donc expliqué le porte-parole du Collectif Fadal Dey.

Cependant, le Collectif d’Artistes pour le Changement au Burida (CACB) de Fadal Dey, le Syndicat des Artistes Musiciens de Côte d’Ivoire (SAMCI) de Dan Log et le Syndicat National des Artistes Interprètes et Intermittents du Spectacle de Côte d’Ivoire (SYNARIS-CI) de l’artiste comédien Nestor Eboua dit Akowé reprochent à Mme Irène Vieira d’avoir organisé une soirée à « 120 millions et récolter que 35 millions ». Ce qui serait inadmissible.

 

Jean Paul TRA BI