Suivez Nous

Le cinéaste américain Mel Gibson, accusé d’antisémitisme par Winona Ryder, mais défendu par son staff

Arsene DOUBLE | | Société

Lors d’un récent entretien accordé au quotidien britannique The Times, l’actrice américaine d’origine juive, Winona Ryder a révélé que le réalisateur de “La Passion du Christ” Mel Gibson lui aurait fait des commentaires homophobes et antisémites lors d’une fête. Mais, dans l’entourage de l’acteur américain Mel Gibson, on accuse Winona Ryder de mentir au sujet des propos homophobes et antisémites qui sont prêtés au cinéaste américain âgé de 64 ans.

Winona Ryder, icône américaine des années 90 connue pour avoir joué dans “Edward aux mains d’argents” ou “Beetlejuice”, s’est confié à The Times sur son expérience de l’antisémitisme pas plus tard que dimanche. L’actrice américaine âgée de 48 ans a révélé avoir perdu un rôle, car une productrice estimait qu’elle avait l’air « trop juive ». C’est au cours de ce même entretien que Winona Ryder a fait savoir que le cinéaste américain Mel Gibson lui aurait fait des commentaires homophobes et antisémites lors d’une fête. Des allégations vite démenties par l’entourage de Mel Gibson, accusant l’actrice Winona Ryder de mentir au sujet des propos homophobes et antisémites qui lui sont prêtés.

Comme le précise The Guardian, l’entourage de l’acteur de “Mad Max” et réalisateur de “La Passion du Christ” nie l’allégation de Winona Ryder selon laquelle Mel Gibson lui aurait fait des commentaires homophobes et antisémites lors d’une fête.

« Nous étions à une fête bondée avec l’un de mes amis. Mel Gibson fumait un cigare, et nous parlions tous et il a dit à mon ami, qui est gay: ‘Oh attends, je vais attraper le sida? Et puis quelque chose est apparu à propos des Juifs, et il a dit: vous n’êtes pas une resquilleuse de four, n’est-ce pas? », a précisé Winona Ryder lors de son interview.

Dans un communiqué adressé à Variety, un représentant de l’interprète de William Wallace dans “Braveheart” nie en bloc ces allégations lancées par l’actrice américaine connue pour son rôle dans la série “Stranger Things”.

« C’est faux à 100% », indique le communiqué. « Elle a menti à ce sujet il y a plus de dix ans, lorsqu’elle a parlé à la presse, et elle ment maintenant. »

Lors de l’interview avec The Times, Ryder a affirmé que Gibson a tenté de s’excuser, ce que son représentant prétend également être faux.

« Elle a menti à propos de lui essayant de s’excuser auprès d’elle à l’époque », indique le communiqué. « Il l’a bien contactée il y a de nombreuses années pour la confronter à ses mensonges, mais elle a refusé d’en parler avec lui.»

Face à ce démenti, Winona Ryder a réagi dans un communiqué relayé par The Guardian.

« Je crois en la rédemption et au pardon et j’espère que M. Gibson a trouvé un moyen sain de faire face à ses démons, mais je n’en fais pas partie », a-t-elle déclaré dans le communiqué.

« En 1996, mon ami Kevyn Aucoin et moi avons reçu ses paroles haineuses. C’est un souvenir douloureux et vivant pour moi. Ce n’est qu’en acceptant la responsabilité de notre comportement dans cette vie que nous pouvons faire amende honorable et nous respecter vraiment les uns les autres, et je lui souhaite bonne chance dans ce voyage de toute une vie », souligne l’actrice américaine de 48 ans.

Ce n’est pas la première fois que l’acteur américain doit faire face à des critiques faisant état d’un comportement antisémite et homophobe.

Dans une interview accordée en 1991 au journal espagnol El País, Gibson a fait des remarques homophobes en affirmant qu’il ne serait jamais confondu avec un homme gay en raison de son apparence et de ses mouvements. En 2006, l’acteur américain avait été arrêté pour des remarques antisémites comme le précise Variety.

 

Arsène DOUBLE