Suivez Nous

Cedella Marley, à l’origine de la qualification des « Reggae Girlz » pour le Mondial 2019 en France

Arsene DOUBLE | | Société

© Crédits photo : ANGELA WEISS/AFP

Fille de l’icône de reggae, Bob Marley, Cedella Marley est une véritable passionnée du ballon rond. Elle s’est battue d’arrache pied pour sauver la sélection nationale féminine de son pays en perdition. Les « Reggae Girlz » lui doivent leur qualification pour la Coupe du monde féminine 2019 en France.

Cedella Marley, femme d’affaires, chanteuse et styliste, a fait feu de tout bois pour redresser les « Reggae Girlz », l’équipe féminine de football jamaïcaine. Longtemps demeurée mal-en-point puis dissoute à maintes reprises( 2008 et 2016), l’équipe féminine de football parvient enfin, grâce à elle, à se repositionner sur la scène du football international en décrochant leur qualification pour le Mondial 2019 en France, pour la première fois de leur histoire.

Cedella Marley a trouvé des sponsors, organisé des cagnottes et permis aux « Reggae Girlz » de repartir en devenant l’ambassadrice et la tête de proue. Elle a même enrôlé ses frères Stephen et Damian pour composer le nouvel hymne des «Reggae Girlz». Et ce n’est pas tout.

Vivant aux Etat-Unis, Cedella Marley s’est faite aussi l’effort de convaincre Alessandra Lo Savio, cofondatrice de la Fondation Alacran, de devenir la principale contributrice de l’équipe féminine. La fondation devient alors partenaire de la Fondation Bob Marley et par extension, des «Reggae Girlz». Fort de leurs efforts conjugués, les résultats de l’équipe s’améliorent. Les « Reggae Girlz » disputent régulièrement des matchs puis finissent par se qualifier pour le Mondial 2019 en France, une qualification inespérée pour la plupart des joueuses.

 

Football, sport préféré de la famille Marley

Nul ne doit s’étonner de voir qu’une fille, née d’un père reggaeman, s’intéressent tant au football. Car il n’y rien de hasard ici : seconde passion de Bob Marley après la musique, le football est un sport très populaire et très apprécié en Jamaïque. Une passion que sa fille Cedella partage. Et d’ailleurs, un des nombreux fils Marley, Ziggy, avait déjà enregistré l’hymne officiel des «Reggae Boyz», la sélection nationale masculine en 1998. En déployant tous ses moyens pour reprendre en main l’équipe féminine de football alors en perdition, Cedella traduit, à son tour, son soutien indéfectible pour son sport préféré.

Les « Reggae Girlz » avait besoin d’un tel engagement pour espérer à nouveau participer à une compétition internationale. En 2008, les footballeuses jamaïcaines échouent à se qualifier pour les Jeux olympiques, l’équipe est alors dissoute par la fédération, mettant fin à son financement. À force de ne plus jouer, la Jamaïque chute au classement FIFA et finit même par en sortir en 2011.
En 2014, à travers la Fondation Bob Marley, Cedella organise des levées de fonds pour l’équipe jamaïcaine… mais celle-ci est de nouveau dissoute par la fédération en 2016.

N’eut été l’incroyable détermination de Cedella Marley, les « Reggae Girlz » ne seraient pas là aujourd’hui en France pour disputer la Coupe du monde féminine 2019.

 

Arsène DOUBLE