Suivez Nous

Cameroun : des nourrices séquestrées après accouchement pour des frais impayés

Irene COULIBALY | | Société

Pendant plusieurs jours, des femmes ont été retenues dans l’une des salles de l’hôpital central de Yaoundé avec leur bébé. La raison est le non-paiement des frais d’hospitalisation et de césarienne plus précisément.

L’absence de couverture maladie universelle est la principale cause de cette pratique regrettable. Entre fin juillet et début août, plusieurs femmes ont partagé des photos à leurs proches, sur lesquelles elles étaient retenues dans des conditions difficiles. Ces images ont rapidement fait le tour pour se retrouver sur Facebook depuis le 2 août via Paul Chouta, un lanceur d’alerte camerounais. Ces clichés qui a leur seul vu dénoncent des conditions inhumaines de détention de nourrissons et de leurs génitrices.

Un bien triste tableau que présente cet hôpital sensé prendre soin des patients.

 

Irène COULIBALY