Suivez Nous

Le blanchiment de capitaux, source de financement des criminalités organisées et du terrorisme

Arsene DOUBLE | | Société

Selon l’Union Européenne, le blanchiment de capitaux assure le financement des criminalités organisées et du terrorisme. Déterminée à y faire face, elle a donc dévoilé, mercredi dernier, une liste noire de 23 pays, jugés moins rigoureux en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux. Sera soumis à un « contrôle renforcé » l’argent en provenance de ces pays.

« L’argent sale est le moteur de la criminalité organisée et du terrorisme. ». Telle est la déclaration de Věra Jourová, commissaire pour la justice, les consommateurs et l’égalité des genres à l’UE qui a dévoilé, mercredi dernier, une liste noire de 23 pays tiers -pays ne faisant partie de l’union européenne- « présentant des carences stratégiques dans leurs cadres de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme. » Le but de cette liste est « de protéger le système financier de l’UE en prévenant plus efficacement le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme. » Ainsi, un « contrôle renforcé » sera appliqué par les banques et institutions de l’Union Européenne sur les opérations financières provenant de ces pays. L’UE s’est dit également prête à collaborer étroitement avec les pays, jugés « à hauts risques » pour remédier rapidement à leurs carences.

« Nous avons mis en place les normes les plus strictes au monde en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux, mais nous devons veiller à ce que l’argent sale provenant d’autres pays ne se retrouve pas dans notre système financier. L’argent sale est le moteur de la criminalité organisée et du terrorisme. J’invite les pays figurant sur la liste à remédier rapidement à leurs carences. La Commission est disposée à collaborer étroitement avec eux afin de résoudre ces problèmes dans notre intérêt mutuel. », a déclaré Věra Jourová, commissaire pour la justice, les consommateurs et l’égalité des genres.

Les 23 pays et territoires figurant sur la liste noire sont les suivants : Afghanistan, Samoa américaines, Bahamas, Botswana, République populaire démocratique de Corée, Éthiopie, Ghana, Guam, Iran, Iraq, Libye, Nigeria, Pakistan, Panama, Porto Rico, Samoa, Arabie saoudite, Sri Lanka, Syrie, Trinité-et-Tobago, Tunisie, Îles Vierges américaines et Yémen.

 

Arsène DOUBLE