Suivez Nous

Après quelques jours de grève, la « coordisanté » marque une trêve pour donner une chance au dialogue

Irene COULIBALY | | Société

La coordination des centrales syndicales du secteur de la santé de Côte d’Ivoire (coordisanté) a suspendu son mot d’ordre de grève samedi 10 novembre. Cette suspension est prévue pour deux semaines soit jusqu’au 24 novembre en vue de donner une chance au dialogue avec le gouvernement.

Cette information a été donnée par Boko Kouaho, porte-parole de cette organisation à l’issue d’une assemblée générale bilan des cinq premiers jours de grève. « Le travail a repris depuis dimanche, on a demandé (au gouvernement) de rouvrir les négociations, donc il leur appartient de nous appeler à la table de négociations » a-t-il affirmé.

Ce consensus entre les syndicats de la coordination a été acquis à l’issu d’une houleuses discussion entre les membres de la coordination des centrales syndicales du secteur de la santé.

Le gouvernement ivoirien a quant à lui invité la « coordisanté » à mettre fin définitivement à cette grève et à revenir à la table des négociations conformément au protocole d’accord portant trêve sociale.

La reprise du travail est quand à elle timide dans les établissement sanitaires, les malades eux ne souhaite que recevoir les soins dont ils ont besoin pour retrouver la santé.

 

Irène COULIBALY