Suivez Nous

Après le décès de Dj Arafat, l’un de ses anciens danseurs emprunte le chemin du grand banditisme

Jean Paul Tra Bi | | Société

Pour avoir bien joué son rôle de sécurité sur le territoire ivoirien notamment Abidjan Cocody, des éléments de la police nationale ont pris en flagrant délit de vol un groupe de malfrats dans la nuit du 14 avril 2020 dans lequel s’identifie Dje Bi Tizié ange Pacôme, un danseur du roi du couper décaler.  

Après le décès du roi du couper décaler, Ange Didier Houon alias Dj Arafat, nombreux sont ses collaborateurs au sein de la Yorogang, qui se sont retrouvés sans emploi. De plus, la situation sanitaire du civid-19 a empiré leur situation.

Ce jeune talent   s’est trouvé une autre activité qui est malheureusement illégale. En effet, Dje Bi Tizié ange Pacôme surnommé Pâtte de Jaguard et certains de ses compagnons, profitaient du couvre-feu imposé par les autorités ivoiriennes pour cambrioler certains domiciles. Ne chose illégale.

L’information a été rendue publique par la Direction générale de la Police nationale dans une publication sur sa page Facebook.

« Le mardi 14 avril 2020, à 21 heures 30, le Commissariat de Police du 22e arrondissement a été informé par un appel anonyme de la présence de malfrats dans un domicile à Angré Terminus 81-82. Immédiatement, les collaborateurs du Commissaire Divisionnaire de Police ALLALI KOUASSI, Chef du District de Police de Cocody, se sont rendus sur les lieux où ils ont pu interpeller cinq individus. Ceux-ci ont eu accès au domicile par escalade de la clôture où ils ont fracturé la porte d’entrée dont le propriétaire est absent. Il s’agit des nommés: 1- Wohi Cédric, 24 ans, Ivoirien, peintre, domicilié à Angré; 2- Lohoré Jean Éric, 22 ans, Ivoirien, peintre, domicilié à Angré; 3- Konaté Ibrahim, 28 ans, Malien, laveur de véhicule, domicilié à Angré; 4-Dje Bi Tizié Ange Pacôme, 22 ans, Ivoirien, artiste chorégraphe, domicilié à Yopougon; 5- Loua Wilfried Paul Kevin, 24 ans, Ivoirien, étudiant, domicilié à Angré star 4 », a écrit la police nationale tout en dévoilant les images des malfrats parmi lesquels l’on aperçoit le jeune danseur de feu DJ Arafat, Pâtte de Jaguard, qui se nomme à l’état civil Dje Bi Tizié Ange Pacôme.

 

Jean Paul TRA BI