Suivez Nous

Annoncé pour mort, Gueï Veh affirme :« Je suis bel et bien vivant.»

Arsene DOUBLE | | Société

Victime d’un accident vasculaire cérébral (AVC), le 16 février 2017, le comédien de « Faut pas fâcher », Gueï Vêh a plusieurs fois été donné pour mort par de mauvaises langues. Mais, la vérité est que l’acteur ivoirien reste bel et bien en vie.

Guéi Vêh n’est pas mort. Si l’artiste humoriste traîne encore les séquelles de l’AVC, dont il a été victime il y a deux ans, l’état de santé de Guéi Vincent de Paul ne laisse plus présager la mort. Contrairement aux folles rumeurs le déclarant mort, Guéi Vêh reste bel et bien en vie.

Interrogé par plusieurs médias locaux sur son état de santé, le comédien assure : « Je suis bel et bien vivant. Je me porte bien, je reviens bientôt. ». « Les gens sont méchants. », ajoute Guéi Vêh, dénonçant au passage les instigateurs de fausses nouvelles.

De son côté, le président du Collectif pour le changement du Burida (Cacb), Fadal Dey, informé de la traînée de poudre qui a fait le tour de nombreux foyers et des réseaux sociaux, ne manque pas de rassurer les fans de l’artiste ivoirien. Il dit être en contact permanent avec le comédien.

Fadal Dey, comme la plupart des Ivoiriens, dit ne pas comprendre l’acharnement funeste des personnes tapies dans l’ombre contre Gueï Vêh. « Cela fait la seconde fois que des gens annoncent la prétendue morte de Gueï Veh. C’est triste », constate-t-il avec déception, non sans s’interroger : « Que recherchent-ils ?».

Guéi Vêh suit des séances de rééducation pour lutter au mieux contre le tueur silencieux qui est l’AVC. Après une crise d’AVC, un traitement médical spécial s’impose. Il s’agit de la rééducation, permettant de donner de la mobilité aux membres qui ont été paralysés à la suite de la survenance de la maladie. Elle est pratiquée par un kinésithérapeute et se fait avec un emploi du temps bien établi et des séquences à respecter pour avoir des résultats escomptés. Selon la compagne de l’artiste, San Djetean Agathe, « Les séances de rééducation de Guéi Vêh s’élèvent à 120.000 F C FA le mois, à raison de 3 séances par jour ». Des frais de traitement jugés très énormes pour l’artiste, dont les facultés motrices répondaient à peine.

Mais, grâce à l’Association ivoirienne des masseurs et kinésithérapeutes (AIMK), l’équipe de « Faut pas fâcher », des connaissances et même des autorités du pays, à l’instar du premier ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly qui a décidé de prendre en charge les frais médicaux concernant la rééducation de Guéi Vêh, l’homme des arts commence à recouvrer l’usage de ses facultés motrices. Et, la chance pour les fans de le revoir sur les écrans est grande !

 

Arsène DOUBLE