Suivez Nous

L’origine du virus transmettant le paludisme

Arsene DOUBLE | | Santé et Bien-être

Des chercheurs, déterminés à connaître l’origine du virus qui transmet le paludisme, révèlent qu’il s’agit d’un virus originellement présent chez les gorilles qui, par une séquence d’événements rares et malheureux a « sauté » d’espèces et a attaqué les humains.

Le Plasmodium falciparum est perçu comme le plus dangereux des parasites, à l’origine du paludisme. Les milliers de personnes qui meurent chaque année dans le monde du paludisme ont été infectés pour la plupart, par le Plasmodium falciparum. Ce virus mortifère constitue l’objet d’étude de plusieurs chercheurs, déterminés à connaître son origine.

Les scientifiques, cités par BBC, indiquent que les grands singes africains étaient l’hôte original du Plasmodium falciparum. Le média rapporte que les scientifiques ont découvert qu’une mutation génétique fortuite il y a environ 50 000 ans en avait fait une menace pour l’homme.

Les chercheurs du Wellcome Sanger Institute ont espoir que les résultats des recherches, publiés dans la revue PLoS Biology, pourraient aider à découvrir de nouvelles façons de lutter contre le paludisme.

Le paludisme est causé par un parasite qui pénètre dans le sang lorsqu’un moustique infecté pique des humains ou des animaux. Il existe de nombreuses souches de parasites et l’une des plus importantes, qui ne concerne plus que l’homme, est le Plasmodium falciparum.

 

Arsène DOUBLE