Suivez Nous

Côte d’Ivoire : une ONG milite contre les hépatites virales

Irene COULIBALY | | Santé et Bien-être

© APA par Saliou AMAH
Président de l’Organisation non gouvernementale (ONG) « SOS Hépatites Côte d’Ivoire », Boniface Yoman Yao

Les hépatites B et C sont plus meurtrières que le VIH/SIDA. C’est ce qui ressort de l’entretien tenu par le président de l’organisation non gouvernementale « SOS hépatite Côte d’Ivoire », Boniface Yoman Yao.

L’hépatite virale est une inflammation du foie causée par un virus 100 fois plus dangereux que celui du VIH/SIDA. Il existe cinq types d’hépatite virales bien connues à savoir l’hépatite A, B, C, D et de l’hépatite E. ainsi l’ONG SOS hépatite Côte d’Ivoire mène des campagnes tout azimut de sensibilisation et de dépistage de cette pathologie car selon son président, l’hépatite B a un taux de prévalence très élevé en Côte d’Ivoire.

Même Si l’hépatite B est chronique, il existe cependant des médicaments efficaces qui empêchent des complications au nombre desquelles la cirrhose et le cancer du foie. Quant à l’hépatite C, il se guérit mais à un coût très élevé entre 200 et 265 000 FCFA par mois pour un traitement qui dure 3 mois.
Notons que les hépatites sont devenues un véritable problème de santé publique en Afrique dans le monde et en Côte d’Ivoire. Et il y a lieu de connaitre son statut et les facteurs de risques. Un dépistage précoce est donc nécessaire car on peut avoir l’hépatite virale sans le savoir dans l’immédiat.

 

Irène COULIBALY