Suivez Nous

Tunisie: Gims annule son concert, voici la raison…

Innocent KONAN | | Musique

Dans un geste marquant de solidarité, le rappeur congolais Gims a décidé d’annuler sa participation en tant que tête d’affiche à l’évènement Urban Music Fest prévu au sud de la Tunisie le 11 août. Cette décision fait suite à une vague de mauvais traitements subis par les migrants subsahariens ces dernières semaines, notamment l’affaire choquante où une dizaine de migrants ont été retrouvés morts dans le désert après y avoir été transportés de force.

C’est sur son compte Instagram que Gims a exprimé sans équivoque les raisons de son retrait, déclarant : «Des enfants, des femmes, des hommes, expulsés de la Tunisie vers la Libye, vivent dans des conditions inhumaines. Je ne peux maintenir ma venue », ajoutant qu’il ne pouvait rester silencieux face à une telle « détresse extrême insoutenable ». La situation des migrants en Tunisie a été documentée par RFI depuis le début du mois de juillet, mettant en lumière les mauvais traitements subis par ces personnes vulnérables.

En partageant des photos poignantes sur son compte Instagram, Gims a mis en évidence le sort déchirant de nombreux subsahariens déshydratés et brûlés par le soleil, dont certaines ont été partagées par les gardes-frontières libyens. Si plusieurs centaines ont pu être secourues grâce au Croissant-Rouge tunisien, l’ONU a lancé une alerte concernant la centaine d’entre eux toujours piégés dans le désert, exhortant les autorités tunisiennes à trouver des « solutions urgentes ».

Le geste courageux de Gims pourrait bien avoir un impact dans la politique tunisienne vis-à-vis des migrants, car jusqu’à présent, les autorités ont nié l’existence de ces mauvais traitements. Paradoxalement, le sort réservé aux migrants contredit la position diplomatique de la Tunisie qui, récemment, a accueilli des athlètes de 52 nations africaines lors des Jeux africains de plage en juin, et prévoit une soirée africaine avec des artistes de renom lors du festival de Carthage en août.

Il est toutefois regrettable de constater que le milieu culturel tunisien n’a pas encore montré une mobilisation significative en faveur des migrants. Bien qu’en février dernier, certains artistes se soient indignés des propos polémiques de Kaïs Saïed sur la migration irrégulière, la récente vague de mauvais traitements semble rencontrer un certain détachement.

La décision de Gims de se retirer de l’évènement musical en signe de protestation met en lumière l’incohérence entre la politique d’ouverture de la Tunisie envers l’Afrique sur le plan diplomatique, avec des évènements culturels mettant à l’honneur des artistes africains, et le sort précaire réservé aux migrants dans le pays. Ce geste puissant pourrait bien inciter le milieu culturel tunisien à se mobiliser davantage pour soutenir ces personnes vulnérables et appeler à des mesures concrètes pour mettre fin à ces mauvais traitements inacceptables.

Innocent Konan

Mots-clefs : , , , , ,