Suivez Nous

Ticken Jah exhorte les Ivoiriens à cultiver les valeurs de paix

Arsene DOUBLE | | Musique

Lors d’un concert gratuit à Bouaké dans la nuit du vendredi 3 au samedi 4 janvier, le célèbre reggaeman ivoirien, Ticken Jah a lancé un message de paix aux Ivoiriens : « Nous devons avancer dans l’unité. Quand il n’y a pas de stabilité, tu ne peux même pas sortir pour aller chercher du travail. » L’artiste a donc exhorté les Ivoiriens à cultiver les valeurs de paix pour éviter à la Côte d’Ivoire de nouvelles guerres.

« Je suis content d’offrir ce concert gratuit à Bouaké parce que depuis 2007 on ne s’était pas encore revu. Nous devons avancer dans l’unité. », déclare Ticken Jah, invitant la population de Bouaké, épicentre de la crise militaro-politique de 2002, au vivre-ensemble.

Et l’artiste engagé de poursuivre : « Quand il n’y a pas de stabilité, tu ne peux même pas sortir pour aller chercher du travail. C’est pourquoi, Ivoiriens du Sud, du Nord, de l’Est, de l’Ouest, nous devons tout faire pour tenir ce pays. Il n’est plus question de retomber dans les mêmes choses. »

Le temps est venu, selon Ticken Jah, pour les Ivoiriens de s’unir. Il estime « qu’aujourd’hui l’Ivoirien connaît la différence entre la stabilité et la guerre. »

Concernant la crise postélectorale de 2010-2011, le chanteur ivoirien explique que la « meilleure manière » de rendre hommage aux 3000 morts de la crise postélectorale ivoirienne de 2010-2011, « c’est de faire en sorte que la Côte d’Ivoire ne retombe pas encore » en crise.

 

Arsène DOUBLE