Suivez Nous

«Je suis africain», un album posthume de Rachid Taha

Jean Paul Tra Bi | | Musique

© Crédit Photo  AFP/Thomas Bregardis

L’album posthume de Rachid Taha, « Je suis Africain », sort un an après la disparition du chanteur et figure déjà parmi ses meilleurs disques.

En partant précocement le 12 septembre 2018, peu de temps avant d’atteindre la soixantaine, Rachid Taha avait eu le temps de compléter un album entier. Il sort aujourd’hui sous le titre “Je suis africain”. Une profession de foi pour cet enfant de l’immigration, grandi entre les Vosges et Lyon, révélé avec sa géniale reprise du “Douce France” de Trenet.

Le chanteur, roi du « rock’n raï » et figure de la France « Black Blanc Beur » avait travaillé pendant deux ans à la réalisation de ce nouvel opus avec Toma Feterman, fondateur du groupe La caravane passe. Mais, fauché par une crise cardiaque à 59 ans l’an dernier, il n’aura pas eu le temps de voir aboutir son 11e album solo.

“Il ne s’agit pas d’un disque posthume”, souligne Toma Feterman, musicien multi-instrumentiste et réalisateur artistique. “Il sort de façon posthume mais c’est un vrai album réalisé entièrement du vivant de Rachid”.
La musique de Rachid est inspirée par différents styles tels que le raï , le chaâbi, la techno, le rock’n’roll dans le contexte qui a suivi le mouvement punk.

La voix rauque est fatiguée, mais l’humour et le goût pour les jeux de mots sont intacts…L’artiste a connu une carrière incontournable.

 

Jean Paul TRA BI