Suivez Nous

SORTIE D’ALBUM :  Revoilà Blondy !

Zacharie Acafou | | Musique

-

Comme du bon vin qui se bonifie au fil des années, le talent d’Alpha Blondy n’a fait que prendre du volume album après album. “Jah Victory”, sorti le 25 Octobre dernier, vient s’il en était besoin, le confirmer.

Héraut du reggea en Côte d’Ivoire, il est aussi un héros du “roots” jusqu’en Jamaique. Au moment où la Côte d’Ivoire sort de sa crise, Alpha sort de son silence et nous offre un album mûr de 19 titres qui le réconcilie avec ses fans, les plus exigeants y compris. Les langues françaises et anglaises accompagnent délicatement le dioula, dialecte du chanteur. La diversité musicale, ”Jagger” en a fait sa priorité dans cet album. On y retrouve à volonté des instruments du Maghreb, de l’accordéon, de la cornemuse…et aussi de nombreux featurings.

Le résultat est concret et délicieux. Alpha Blondy reste le seul capable de reprendre la chanson emblématique des Pink Floyd, “Wish you were here” pour en faire une jam reaggae avec de la cornemuse sur le refrain. L’émotion est à son comble. Chanteur polémiste, son art de la révolte revient très vite dans “Gbangban” ou “Les Salauds”, une chanson sans rythmique dans laquelle il pointe du doigt “Jes journalistes pyromanes, les prêtres corrompus et les imams vendus”.  Vingt-cinq ans après son album “Jah Glory”, les hymnes tiers-mondistes de Jagger connaissent toujours autant de succès. Son dernier concert au Zénith de Paris qui se tenait le 16 novembre dernier a achevé de convaincre le public. Même la paralysante grève des transports en commun n’a point dissuadé les milliers de fans qui se sont rendus massivement dans cette salle pour admirer et chanter en chœur avec l’Artiste. Tel un vin qui se bonifie au fil des années, ce nouvel album est incontestablement “le meilleur” à en croire les fans de la reggae-star. Nul doute que l’auteur de Brigadier Sabari va encore occuper le front de l’actualité culturelle avec “Jah Victory”, une œuvre dont on se souviendra longtemps.