Suivez Nous

LE REGGAE DÉSORMAIS RECONNU PAR L’UNESCO

Danielle YESSO | | Musique

La musique reggae de Jamaïque a été inscrite sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité, depuis le jeudi 29 novembre 2019 par un comité spécialisé de l’UNESCO, réuni à Port-Louis à l’île Maurice.

Le reggae est désormais un art reconnu par l’UNESCO. L’organisation a souligné la contribution de cette musique à la prise de conscience internationale sur les questions d’injustice, de résistance, d’amour et d’humanité et sa dimension à la fois cérébrale, socio-politique, sensuelle et spirituelle, grâce à des artistes comme Bob Marley.

Le reggae rejoint ainsi une liste de quelque 400 traditions culturelles – des chants, danses, spécialités gastronomiques ou célébrations – allant de la pizza napolitaine au zaouli, musique et danse des communautés gouro de Côte d’Ivoire.

Le reggae, dont la candidature était portée par la Jamaïque, a émergé à la fin des années 1960. Style musical issu du ska et du rocksteady, il a aussi intégré des influences du jazz et blues d’Amérique.

Cette musique est vite devenue populaire aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, importée par les nombreux immigrés jamaïcains après la Seconde Guerre mondiale. Comme le note France Inter, “le reggae symbolise de nombreux combats contre les inégalités, de nombreuses luttes à travers l’histoire”, telles que “la rébellion des peuples opprimés”.

 

Danielle YESSO