Suivez Nous

« Le prix à payer », le clip qui pourrait faire douter des performances artistiques de Gims

Arsene DOUBLE | | Musique

A l’occasion de ses 10 ans de carrière, Gims, de son ancien nom d’artiste Maître Gims, dévoilera la réédition de son opus « Ceinture Noire (Décennie ) ». Cependant, le clip intitulé « Le prix à payer » dudit album, sorti le vendredi 29 novembre à minuit, suscite la polémique sur les réseaux sociaux. Le clip se révèle non seulement, très évocateur de la facette vicieuse de l’industrie musicale, mais porte aussi à croire que Gims aurait pactiser avec le diable pour son incroyable percée musicale.

Entre la Sexion D’assaut et sa carrière solo, le chanteur congolais Gandhi Djuna, alias Gims, de 2009 à aujourd’hui, enchaine les succès. Avec huit disques d’or, six disques de platine, trois double disques de platine, trois triple disques de platine et trois disques de diamant, le rappeur aux flows hyper techniques entend célébrer, dans quelques jours, les 10 ans de sa riche carrière musicale. L’occasion aussi pour Gims de faire la surprise à ses milliers de fans en dévoilant la réédition de « Ceinture Noire (Décennie ) ». Cependant, le récent clip intitulé « Le prix à payer » dudit album, qui comportera, selon l’ancien lead de Sexion d’Assaut, « 4 nouveaux sons », suscite de vives réactions chez les internautes et fans de l’artiste.

En mettant à nu la facette vicieuse de l’industrie musicale, le clip crée la confusion chez le public, soupçonnant Gims d’avoir pactiser avec le diable pour s’imposer sur la scène musicale internationale.

La vidéo montre l’ancien lead vocal de Sexion d’Assaut se couper la veine, puis signer un contrat avec son sang. Nous le voyons prendre part à des réunions sécrètes également…

La polémique fait décor. Soit le chanteur raconte des dérives de l’industrie musicale, comme par exemple signer un pacte avec le diable, soit « il démontre les conditions acerbes que doivent remplir les chanteurs pour atteindre les sommets de la gloire ».

Dans les paroles, nous pouvons entendre l’artiste chanter « on fait des choses qu’on regrette vraiment avec le temps, j’ai prêté serment ». A la fin, nous le voyons s’enfuir à moto, pour échapper à ce à quoi il s’est embarqué.

Nous pouvons dire que c’est pour le buzz du showbiz ou encore qu’il le fait pour larguer ceux qui l’ont toujours traité de sataniste, il n’en demeure pas que le clip et les paroles ont un sens.

 

Arsène DOUBLE