Suivez Nous

Les plateformes vidéo et streaming au rythme du coronavirus

Irene COULIBALY | | Musique

Les plateformes de vidéo et streaming sont prises d’assaut par le coronavirus. La propagation du virus du covid-19 dans le monde a inspiré des chansons de sensibilisation pour faire mieux connaitre la pandémie avec des titres assez intéressant. Tous sont au rythme du coronavirus.

Le coronavirus ne cesse de faire parler de lui et même les plateformes vidéo et de streaming n’y échappent pas. L’audience engendrée par ces chansons est spectaculaire. Le musicien dominicain Yofrangel cumule à lui seul 2,8 millions de vues sur YouTube avec son clip signé Coronavirus, posté le 9 février. Dans le clip, on voit le chanteur allongé sur une civière d’ambulance, il tousse puis entonne le chan en espagnol « Fais gaffe, voilà le coronavirus ». En plus de lui, un artiste plutôt méconnu répondant au nom de JF Aubin chante, Sega Coronavirus. Le clip est tourné avec des moyens du bord sur l’ile de la Réunion. On y voit le chanteur danser en chemise à carreaux ou encore assis sur un lit d’hôpital, portant un masque de protection sur la tête. « Un petit virus qu’on voit à peine est en train de nous tracasser. Un simple touché, un simple toussé peut tuer. Le coronavirus a débarqué, il faut te protéger », sont entre autres les paroles chantées par JF Aubin en créole réunionnais.

Du côté des plateformes de streaming, l’ambiance est beaucoup plus chaude, c’est le déluge. Des chansons sont lâchées çà et là par des artistes ; La cumbia del coronavirus de Mister Cumbia, Temperature de Sean Paul, Hot N cold de Katy Perry ou encore Don’t panic de Coldplay. À cette liste s’ajoute les chansons écrire par des artistes inconnus ou de simples amateurs. Ces plateformes représentant un circuit court du producteur au consommateur, ces morceaux faits à la maison s’y retrouvent facilement et à la disposition de tous.

Du côté des plateformes vidéo et de streaming, c’est donc la grande contagion par le coronavirus.

 

Irène COULIBALY