Suivez Nous

Paris : l’Art Ensemble of Chicago fête 50 ans de « Great Black Music »

Irene COULIBALY | | Musique

Les musiciens prolifiques de l’Art Ensemble of Chicago à l’origine du terme « Great black music » célèbrent cinquante ans après leur implantation à Paris en 1969. Le terme englobe plusieurs genres musicaux bien au-delà du « jazz », du « style swing », du « rock », du « blues » et autres. Ce 7 février, ils seront à Créteil sur la scène du festival Sons d’hiver.

People in Sorrow, Message to Our folks (leur troisième disque enregistré en été 1969) seront de la partie accompagnée des multiples percussions dont les flûtes, hautbois et les saxophones. Aussi Old time religion, une incantation d’environ huit minutes qui rappelle l’ancrage dans le gospel de ces musiciens, Dexterity emprunté à Charlie Parker et Rock Out seront servi au public.

Ils saluent notamment l’Afrique dans le vinyle « patrie de tout l’or noir » en appelant les enfants de cette Afrique à se lever tout comme l’a fait le Kenya avec son soulèvement maumau. C’était un mouvement d’amour en quête de paix.

Une bonne liste des musiques dites « noires » reprise par l’Art Ensemble of Chicago sera abordée dont No woman no cry de du roi du reggae en 1987. La musique caribéenne avec How Strange, l’afrobeat et bien d’autres musiques encore ont également été interprétés par le groupe.

 

Irène COULIBALY