Suivez Nous

 Pablo Uwa: Artiste-chanteur : « La musique reggae me libère. »

Zacharie Acafou | | Musique

-


Il fait partie de ces artistes reggae que la Côte d’Ivoire a vu naître en son sein. Pablo U-Wa de son vrai nom Paul Wayou, ne parle que sous la houlette philosophique du rastafarisme. Chose évidente: il est lui même rasta comme il se plait à se définir. Trois albums lui ont suffit à se faire connaître en Côte d’Ivoire et à lui conférer une place importante dans le classement des artistes reggae les plus talentueux sur le Continent africain.

Il chante en français, en anglais et en Bété sa langue maternelle. On dirait que le chanteur se plait à faire entendre sa voix, sa musique, sa langue… La variété, l’extraordinaire, le mythe l’emportent…Ses chansons telles “Jah Creation”, “Give thanks” ou encore “la musique reggae” vont l’imposer en France comme une référence sur qui désormais compter. Artiste au comportement bien singulier, il étonne parfois, mais touche au prodige, intéresse et ne s’écoute pas sans passion…

Tout a commencé dans la ville de Gagnoa en Côte d’Ivoire, en plein cœur du pays Bété. Le chant et la musique y sont légions et coordonnent le quotidien des habitants. C’est là que Pablo est né et a grandi. En 1985 il quitte la Côte d’Ivoire pour poursuivre ses études en France. “Chaque caïman a son marigot” lui disait, un brin sage, son grand-père. En 1986 cherchant toujours ses repères dans l’Hexagone, il retrouve ses racines et sa famille spirituelle auprès des artistes reggae. À travers le roots reggae il retrouve les mélodies et les rythmes de son enfance, la musique bété. Pablo écrit, compose, joue et interprète ses chansons en français, en anglais et en bété. Imprégné des rythmes de Burning SPEAR, son père spirituel, Pablo fonde le groupe “Black lions”. le déclic naîtra. Sa vie, il ne la voit qu’à travers le reggae. IL ne jure que par cette musique. En 1995, Pablo enregistre “Sarajevo”, son premier album en solo, qui sort l’année suivante chez Blue Silver. Le New Morning, Hot Brass, le festival de Nion, le Caribana festival, trois années de tournées et de concerts s’enchaineront à travers la France et la Suisse. En 1999, retour au pays natal où il enregistrera “Ton image” sorti chez Show Biz. Un album de six titres qui remporte un grand succès en Côte d’Ivoire. Il participera ensuite à plusieurs compiles reggae dont “Ivoir Sound System” I et II. Son dernier album “Unité” sortie en 2008 couronne sa consécration tant au niveau national qu’international. Un album qui donne dans une inspiration résolument afro-roots reggae et un esprit melting pot très prononcé. Les musiciens issus d’horizons très différents: Reggae, musique bété, rock, blues et jazz confèreront à cet album une saveur toute particulière. « J’ai enregistré l’album sans me préoccuper du temps, de l’heure ni de l’humeur du jour. Chaque fois qu’une injustice me faisait bondir, une nouvelle mélodie naissait. » affirme t-il comme pour expliquer son chef-d’œuvre.

Tous pour la “RENAISSANCE”.
« Il y’a une union d’idées, de prise de conscience qui interpellera ceux qui l’écouteront… » me confiait-il au sujet de son prochain album “Renaissance” qui sortira avant la fin de cette année. Un album dans lequel Pablo assène ses vérités, ses craintes, et ses espoirs pour un Continent nouveau. «  Nous avons tous une histoire commune et rien ne vaut une union solide pour voir cette merveilleuse Afrique se lever et avancer dans une parfaite ambiance » affirme-t-il conviction à l’appui.

Artiste reggae au talent immense, Pablo U-wa est un pur. Il passe souvent auprès de certains pour “auteur secondaire” mais son nom s’inscrit tout naturellement à côté des grandes figures reggae de ce monde. Il ne cherche pas à imiter, il ne se construit pas un personnage. Il est ce qu’il a toujours été: un Artiste…et cela, sans doute, force l’admiration…