Suivez Nous

Musique : Stromae, alors on danse!

Firmin Koto | | Musique

-
Avec “Alors on danse”, il faut l’avouer Stromae vient avec plusieurs petits plus et ca sort de la bouillie habituelle. L’été dernier, son tube a squatté la tête des charts en France, en Belgique, en Allemagne et jusqu’aux Etats-Unis, où il est repéré par Kanye West. Le résultat on le connait Stromae vient de remporter une Victoire dans la catégorie album de musiques électroniques/dance pour son album “Cheese” aux Victoires de la musique C’était Le 9 février. Le garçon longiligne au nœud papillon visiblement heureux pour son trophée l’a dédié à sa mère chez qui il vit encore au moment même ou il reçoit cette grande distinction.

Stromae est pourtant un produit de la diversité dont certains dirigeants européens se sont récemment accordés à le dire est un échec. Né d’un père rwandais et d’une mère belge, Stromae commence à l’âge de onze ans à s’intéresser à la musique. Il s’inscrit alors à l’Académie musicale de Jette pour prendre des cours.

Pour ses premiers pas sur scène, le jeune belge de 25 ans n’a pas gâché la chance que lui a offert Jean-Louis Brossard, le patron des Transmusicales de Rennes. Stromae à force d’ingéniosité a transposer sur les planches de l’univers de Jean-Louis Brossard de cette singularité qui mêle chanson française et musique électronique. Tout est en place dans une scénographie très étudiée, entre one-man show, surréalisme belge et minimalisme à la Kraftwerk. Le public est conquis, la critique unanime. C’est d’autant plus une belle revanche face à ceux qui ne voyaient en lui qu’un produit commercial kleenex. ”Il y a un gros malaise par rapport à la popularité en général. Trop souvent tout ce qui est populaire est considéré comme mauvais de toute façon”, déplorait il avant un de ses concerts.

Même si de l’avis des puristes Stromae est musicalement léger, côté paroles par contre on le trouve plombé dans la mesure ou il a su poser des paroles désabusées que les danseurs n’ont pas entendu. Il chantait le désespoir des gens qui se déhanchent pour tenter d’oublier les dettes, les huissiers, la crise et la mort sur la musique entêtante d’ ”Alors on danse”. “Ma musique est une façon de dire qu’on est tous des cas sociaux”. “Je crois que je suis quelqu’un de très pessimiste”, reconnait Stomae à qui le succès a donné du sourire car il ne sera plus jamais vu comme “une star à deux francs” comme il dit.