Suivez Nous

Matchelo accuse Bonigo d’avoir divisé Youlés Inter

Arsene DOUBLE | | Musique

Matchelo, ex membre du groupe Youlés Inter, s’est exprimé sur la dislocation du groupe de musique, qui a connu ses heures de gloire dans les années 2000. Il accuse Bonigo, lead vocal de Youlés Inter, d’avoir divisé le groupe.

 

Matchelo et Bonigo se rejettent la faute de la dislocation du groupe Youlés Inter. Lors de son récent passage à l’émission Peopl’Emik diffusée sur La 3, Bonigo a soutenu que Matchelo, suivant les conseils d’un certain pasteur, a préféré faire l’œuvre de Dieu que de poursuivre sa carrière musicale. Joint à son tour par Afrique-sur7.fr, Matchelo a, sans ambages, tenu Bonigo pour responsable de la dislocation de Youlés Inter.

« Après l’album ‘’Jésus-Christ est fort‘’ en 2008, il y a eu des problèmes entre nous. Un homme de Dieu s’est mis entre nous et nous a séparés. Il a même pris une maison pour Matchelo pour l’enseigner à faire l’œuvre de Dieu… Je peux même dire, c’est l’homme de Dieu qui a cassé le groupe… J’ai tout fait pour mes frères, ils n’ont pas été reconnaissants. Donc j’ai décidé de marcher seul… », avait laissé entendre Bonigo sur le plateau de l’émission Peopl’Emik diffusée sur La 3.

En réaction, Matchelo a confié à Afrique-sur7.fr que l’homme de Dieu en question n’est pas du tout à la base de la séparation du groupe mais c’est plutôt l’attitude de Bonigo qui en est la raison. « J’ai été surpris, choqué de voir mon collègue Bonigo dire que la dislocation du groupe est la faute à un homme de Dieu. C’est archi faux », a-t-il déclaré d’entrée, avant de donner sa version des faits.

« En 2007, on n’a plus entendu parler du groupe Youlés, et nous étions tous déboussolés, agonisant dans la galère. Dieu, dans sa grâce, a permis qu’on croise son homme. Il nous a soutenus en prières et aussi financièrement. Il nous donnait également de bons conseils et Dieu a eu pitié de nous. Nous sommes revenus sur scène en 2008. Et l’homme de Dieu a continué de nous suivre spirituellement », témoigne Matchelo.

« En ce moment, Bonigo n’écoutait plus personne. Il faisait ce qu’il voulait ; on fait des spectacles, il refuse de donner ma part des cachets. Même quand il donnait ma part, le lendemain, il venait la reprendre en me disant qu’il allait me rembourser au prochain spectacle ; ce qu’il ne faisait pas. Quand je réclame ma part, ça devient des histoires », a-t-il ajouté.

Poursuivant, Matchelo a indiqué que l’homme de Dieu a même rencontré Bonigo pour lui parler, mais ce dernier a fait la sourde oreille. « L’homme de Dieu a appelé Bonigo pour lui parler. Il lui a dit que même si c’est lui le lead vocal du groupe, moi Matchelo, je suis aussi un membre à part entière du groupe, et donc je devais aussi avoir ma part sur les cachets qu’on recevait. Mais Bonigo continuait toujours. Il disait qu’il avait la plus belle voix de notre groupe. Donc quand des gens venaient lui donner des conseils, il n’en avait rien à foutre. C’est plutôt lui qui n’avait pas la crainte de Dieu. C’est ainsi que chacun est parti de son côté‘’, a expliqué Matchelo.

Arsène DOUBLE

Mots-clefs : , , ,