Suivez Nous

L’auteur du tube à succès ‘’I like to move it”, décède à l’âge de 49 ans

Danielle YESSO | | Musique

S’il était relativement peu connu du grand public, son tube I like to move it a fait le tour de la planète à plusieurs époques. Le site américain TMZ a dévoilé l’information  mardi 1er septembre : le DJ Erick Morillo est décédé à l’âge de 49 ans.

Son nom était peu connu du grand public, mais son titre au succès international, I like to move it, lui, était familier pour le monde entier. Le Dj Erick Morillo est décédé à Miami Beach. La police de Miami aurait retrouvé son corps sans vie ce mardi 1er septembre. Les circonstances de sa mort restent pour le moment indéterminées selon le média américain TMZ. De nouveau popularisé lors de la sortie du long-métrage Madagascar, qui avait remixé sa chanson et en avait fait le titre de promotion, le DJ et producteur américain avait alors connu une renaissance. Mais au début du mois d’août dernier, le musicien faisait face à de graves accusations de harcèlement sexuel contre lui.

C’est au début des années 1990 que le DJ a commencé à se faire connaître au sein de la formation Reel 2 Real, à l’origine du titre I like to move it. À la suite de ce succès, il accède au statut convoité des plus grands DJs d’Ibiza, alors que l’île est dans son âge d’or du clubbing international. En collaborant avec P. Diddy et d’autres pointures de la musique, Erick Morillo a connu une véritable popularité. Il a remporté à trois reprises la récompense de meilleur DJ house et meilleur DJ international des DJ Awards.

Mais c’est véritablement le film Madagascar, sorti en 2005, qui l’a propulsé à nouveau sur le devant de la scène, la nouvelle génération le découvrant à son tour. Un deuxième départ rare dans le monde compétitif de la nuit. Le rêve s’était brusquement arrêté très récemment. C’est au mois d’août 2020 que la star de la house a été arrêtée pour agression sexuelle pour des faits datant de 2019 à son domicile. La victime, une autre DJ qui avait travaillé à ses côtés, l’accusait d’avoir abusé d’elle alors qu’elle était inconsciente. Elle se serait « réveillée nue sur le lit, avec M. Morillo debout sur le côté du lit également nu », alors qu’elle avait refusé ses avances lors de la fête privée où ils avaient fait leur set. Elle l’a accusé de l’avoir droguée alors qu’elle était partie dormir seule dans une chambre vide. Si le DJ avait d’abord nié les accusations, il s’était rendu le 6 août dernier au poste de police après des tests ADN qui se sont révélés positifs. Il devait apparaître au tribunal ce vendredi 4 septembre 2020.

 

Danielle YESSO