Suivez Nous

L’artiste musicienne camerounaise Mama Nguea n’est plus

Danielle YESSO | | Musique

Mama Nguea n’est plus. L’artiste musicienne a finalement tiré sa révérence dimanche à Douala, des suites d’une longue maladie.

Démunie, l’artiste avait alors lancé un appel à l’aide, dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux.  Dans cette vidéo, Mama Nguea avait fait part aux internautes de sa méforme et de son mal-être. Elle avait déclaré qu’elle souffrait du diabète, tout en appelant au soutien et à la solidarité agissante pour avoir accès à des soins appropriés.

« Ma musique m’a donné beaucoup d’argent. J’ai construit une grande maison dans laquelle je vis avec mes enfants. J’ai aidé des personnes financièrement et je ne regrette pas. Je viens de faire cinq mois à l’hôpital Laquintinie de Douala sans crier ou faire un bruit. Donc ce n’est pas quelqu’un qui a raté sa vie qui appelle à l’aide en rejetant la faute sur les autres. C’est juste que toute seule je ne peux pas m’en sortir. J’ai besoin de vous mes fans et je sais que c’est maintenant ou jamais », lançait-elle en août 2019.

Le gouvernement camerounais avait ensuite décaissé la somme de 2 millions de FCFA en août 2019. Un appui financier insuffisant étant donné que l’artiste musicienne devait être urgemment évacuée. Un collectif d’artistes avait organisé un concert caritatif dans le but de collecter des dons pour venir en aide à leur consœur. Les artistes avaient alors récolté une somme de 408 000 FCFA.

Le diabète a finalement fini par la terrasser après des années d’un combat où elle aura fait preuve de courage incommensurable, en témoigne l’imputation de ses jambes, dont la seconde, récemment subie, en janvier 2020. En plus de cela, l’auteure à succès avait révélé avoir déjà subi quatre opérations qui n’ont pas connu le succès escompté.

Son combat contre la maladie, Mama Nguea l’a âprement mené d’autant plus qu’elle devait faire face aux nombreuses rumeurs annonçant (déjà) son décès. C’est à son domicile à Douala que la chanteuse Mama Nguea a finalement rendu l’âme. Louise Koubinom de son véritable nom à l’État-civil, est l’auteure de plusieurs titres à succès dont Soleil de décembre, Solidarité, Issodisodi ou encore celui destiné à la personne qu’elle considérait comme son fils, Eto’o.

 

Danielle YESSO