Suivez Nous

L’ARTISTE IVOIRIEN SAFAREL OBIANG CRITIQUÉ POUR SON NOUVEAU SINGLE « DANSE DE LA PRIÈRE »

Danielle YESSO | | Musique

Safarel Obiang

Après la sortie de ces singles « tchintchin » et « goumouli » qui ont fait monter la côte de l’artiste auprès de ses fans, Safarel Obiang sort un nouvel opus intitulé la « danse de la prière ». Un concept qui n’a pas fait l’unanimité auprès de ses fans.

Depuis la sortie de cette chanson, de nombreux messages à l’endroit de l’artiste ont fusé de toute part sur les réseaux sociaux. Pour certains, ce titre est une offense à la religion musulmane. Elle semble banalisée et perçue comme au jeu, au travers de cette chanson. Chose que les mélomanes n’acceptent pas. « Tu peux changer pour tes fans mais laisse s’il te plaît la religion musulmane, fais ta chorégraphie mais n’imite pas la manière dont nous musulmans prions », a écrit un internaute pour manifester son mécontentement.

D’autres par contre estiment que c’est juste une façon pour Safarel Obiang d’égayer les uns et les autres en invoquant le créateur. Pour eux, ceux qui critiquent cette danse en font un peu trop.

Après avoir été au centre de tant de polémiques, Safarel Obiang a posté une vidéo dans laquelle il s’excuse auprès de ses fans. Selon ses dires, ce single n’avait pas pour but de frustrer ou de faire du mal. « J’ai inventé ce concept pour glorifier Dieu à ma façon. Si mes frères musulmans et chrétiens n’ont pas aimé, je demande pardon. Je voudrais m’excuser auprès de vous. Ce titre n’était pas destiné à dénigrer la religion », explique-t-il.

L’icône du coupé décalé fait ainsi preuve d’humilité et de grandeur d’esprit en s’excusant ainsi auprès de ses fans. Le temps rendra sûrement cette chanson plus agréable aux oreilles de ses fans.

 

Danielle YESSO