Suivez Nous

Joseph Shabalala abandonne à jamais le micro

Jean Paul Tra Bi | | Musique

Joseph Shabalala, artiste chanteur sud-africain qui a contribué à introduire le son de la musique traditionnelle zoulou dans le monde, a abandonné à jamais la scène musicale  le mardi 11 février  à l’âge de 78 ans .

Un musicien connu pour son  rôle du  fondateur et du  directeur du groupe choral Ladysmith Black Mambazo, a marqué sa carrière  en  remportant cinq Grammy Awards et a figuré en bonne place sur l’album Graceland de Paul Simon.

« Joseph Shabalala a réuni Ladysmith Black Mambazo et a diffusé sa musique dans le monde entier. Imaginez ! Quel accomplissement pour un garçon issu de l’Afrique du Sud sous l’Apartheid. Je l’admirais pour sa musique et sa piété. Les gens aiment Mambazo. J’aime Joseph. On a passé un super moment. » C’est par ce tweet que Paul Simon a salué la mémoire de Joseph Shabalala, au lendemain de sa mort à 78 ans, le 11 février, dans un hôpital de Pretoria. L’Américain avait propulsé la notoriété internationale du chanteur sud-africain en invitant son groupe vocal, Ladysmith Black Mambazo, sur son album Graceland, en 1986. Un album triomphal, mais polémique, Paul Simon étant alors accusé d’avoir rompu, en enregistrant à Johannesburg, le boycott culturel imposé au pays ségrégationniste ; un disque pionnier du concept de world music, sur lequel le tube Homeless est cosigné par Joseph Shabalala dont le chœur magnifie aussi Diamonds On The Soles Of Her Shoes : disparition d’une grande voix sud-africaine.

 

Jean Paul TRA BI