Suivez Nous

France/Covid-19 : les musiciens défient les autorités françaises en organisant un concert devant le théâtre de l’Odéon

Arsene DOUBLE | | Musique

STEPHANE DE SAKUTINAFPDes musiciens donnant un concert classique devant le théâtre de l’Odéon, à Paris, le 27 mars 2021

Un bras de fer oppose les professionnels du spectacle et le gouvernement français. Alors que les rassemblements de plus de six personnes sont interdits sur toute l’étendue du pays, plusieurs dizaines de musiciens se sont rassemblés, ce samedi 27 mars, devant le théâtre de l’Odéon (Paris) pour organiser un concert en vue de protester contre la précarité des acteurs du secteur culturel et interpeller le gouvernement.

 

Leur souffrance se prolonge à mesure que la crise sanitaire perdure. Les professionnels du spectacle n’en peuvent plus d’attendre sans rien faire face à la fermeture des lieux culturels. Alors que les rassemblements de plus de six personnes sont interdits sur toute l’étendue du territoire français, plusieurs dizaines de musiciens se sont rassemblés, ce samedi après-midi, devant le théâtre de l’Odéon (Paris) pour organiser un concert en vue de protester contre la précarité des acteurs du secteur culturel et interpeller le gouvernement.

Depuis le 4 mars, le lieu est le point de départ d’un mouvement de contestation et d’occupation des lieux culturels afin de réclamer leur réouverture et l’abandon de la réforme de l’assurance-chômage. Après des prises de paroles alertant à nouveau sur la précarité grandissante du secteur, différents ensembles et groupes de musiciens ont joué.

De nombreuses vidéos d’un orchestre classique ont notamment été largement partagées sur les réseaux sociaux. Ce dernier a notamment joué le chant révolutionnaire chilien “El pueblo unido jamás será vencido” (“Le peuple uni ne sera jamais vaincu”, ndlr), ainsi que la 7e symphonie de Beethoven. Les musiciens participants ont notamment répondu à un appel du SNAM-CGT.

Face aux musiciens, des dizaines de personnes ont assisté au concert nourrit par ailleurs de nombreux applaudissements. D’après BFMTV, la police a tenté de disperser la foule sans succès, alors que les rassemblements de plus de six personnes sont interdits.

Ce n’est pas la seule manifestation du week-end. Plus d’un millier de personnes se sont ainsi rassemblées à Lille dans l’après-midi, après la convergence de deux manifestations face à la préfecture, l’une pour le droit au logement, l’autre organisée par des danseurs et professionnels du spectacle, a constaté une journaliste de l’AFP.

Arsène DOUBLE

Mots-clefs : , , , , , ,