Dj Arafat condamné à 12 mois de prison » Magazine 100%Culture
Suivez Nous

Dj Arafat condamné à 12 mois de prison

Innocent KONAN | | Musique

La justice ivoirienne a rendu ce vendredi 25 mai 2018, son verdict dans l’affaire Marc Régis Naï. La star ivoirienne du coupé décalé DJ Arafat, jugé pour acte de cybercriminalité, coups et blessures sur son jeune danseur Régis Naï, a été condamné à 12 mois de prison fermes et à 20 millions de FCFA de dommages et intérêts à la victime.

Un mandat d’arrêt « à effet immédiat » a été lancé contre le fils de Lady Glamour afin de le mettre aux arrêts pour qu’il purge effectivement la peine à lui infligée. Le père d’Hervé Naï qui s’est dit fortement indigné par le traitement subi par sa progéniture vient ainsi d’avoir gain de cause. Cependant, Arafat DJ pourrait faire appel de cette décision qui, si cette voie de recours prospère, pourrait lui éviter d’être emprisonné. Le tribunal d’Abidjan-Plateau entend appliquer le droit dans toute sa rigueur, malgré le fait que Beerus Sama soit proche de hautes personnalités ivoiriennes. C’est donc la désolation du côté des millions de fans du faiseur de Coupé-Décalé qui ont déjà pris d’assaut les réseaux sociaux pour témoigner leur soutien à la Yoro-Gang.

Pour le rappel des faits, en janvier 2018 Dj Arafat s’était montré auteur d’une vidéo pour le moins insolite dans laquelle on pouvait le voir tabasser son jeune danseur (Marc Régis) mis à nu. La scène choquante pullulant sur les médias sociaux avait alors attiré la foudre des internautes avant que le père de la victime lui intente un procès. Des confidences, selon l’avocat de la partie plaignante : « Arafat a 20 jours pour contester cette décision et faire appel. Dans le cas contraire, l’artiste devra purger la peine de prison ferme de 12 mois ». Des mêmes sources, Hervé Naï, le père de Régis s’est dit satisfait en ces termes « L’honneur du Petit et de la famille a été lavé. Je salue la justice ivoirienne. Nul n’est au-dessus de la loi ».

Quelle est donc la réaction de l’artiste vis-à-vis de cette condamnation ?

DJ Arafat qui avoue être conscient de ne pas être au-dessus de la loi s’est dit prêt à entamer tous les recours possibles et attendre le verdict final. Pour cela, il fera appel et s’arrangera à assister en personne à cette audience pour donner sa version des faits. « Je ne suis pas au-dessus de la loi, je ne vais jamais défier la justice », a-t-il dit dans l’introduction de sa vidéo en direct sur sa page Facebook. « C’est une condamnation, j’ai 20 jours pour faire appel avec mon avocat qui dépose ce lundi 28 mai une requête en ce sens », ajouta-t-il.

Toutefois, confie-t-il, si après toutes les voies de recours, la justice le condamne, il ira purger sa peine à la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan (MACA). Dans ce cas, il fera une doléance au juge de lui permettre de pouvoir aménager dans sa cellule un studio d’enregistrement. Il confia en plus « Même si je vais à la Maca, la « Chine » viendra assurer ma sécurité. Je vais demander aussi au juge de mettre à ma disposition un studio d’enregistrement parce que je sais que là-bas j’aurai encore beaucoup plus d’inspiration ».

Certes DJ Arafat reconnaît être allé un peu loin dans la correction infligée à son poulain qu’il hébergeait sous son toit depuis huit ans, toutefois, estime-t-il que son jugement a été beaucoup plus sévère. « Dieu ne permettra pas que j’aille en prison parce que je l’ai couvert de tout. Mais ce verdict me donne des leçons, j’héberge beaucoup de gens chez moi », a-t-il dévoilé.

 

Innocent KONAN