Suivez Nous

Concerts opposés entre Dj Arafat et Débordo Leekunfa, deux rivaux du coupé décalé

Flavienne AFFIAN | | Musique

Alors que l’artiste ivoirien Débordo Leekunfa avait annoncé la date de son concert prévu le 31 mars 2018, Dj Arafat « son rival » a programmé à son tour un concert à la même date. Sorti d’une longue maladie après un accident qui a occasionné la mort de ses deux principaux danseurs, Débordo Leekunfa ou « Maitré-Maitré » n’a tenu aucun concert live suite à celui de 2013.

C’était pour les admirateurs une bonne nouvelle de retrouver sur scène leur idole qui avait échappé à une mort certaine selon le diagnostic des médecins traitants.

Impatient de la tenue de l’évènement par l’artiste et ses fans dont les tickets allaient de 10.000 FCFA pour les places ordinaires à 15.000 FCFA pour les VIP ; Dj Arafat a programmé à son tour un concert aux prix de 1000 FCFA et 2000 FCFA.

Dans l’histoire du concert d’Arafat, il n’a jamais été question de la vente de tickets à cette modique somme même pas pour une œuvre de charité. Habitué aux scandales sur les réseaux sociaux, Arafat se fait toujours prier pour participer à des manifestations où il ne touchera pas un gros cachet ce qu’il refuse la plupart du temps.

Certains internautes ont même qualifié cet agissement comme une nuisance faite à Débordo qu’il considère comme son « rival ».

Les artistes ivoiriens du Coupé Décalé ne cessent de s’affronter de manière indirecte pour s’affirmer, avoir plus de notoriété et créer parfois le buzz. On pourrait parfois comparer ce comportement à celui d’un match de football voire un combat de boxe où les uns veulent gagner même s’ils doivent pour cela « écraser l’adversaire ».

Se faisant appeler le « Zeus » de l’Afrique, Dj Arafat s’impose comme étant le dieu de la musique Coupé Décalé d’un côté et aujourd’hui Débordo Leekunfa se positionne comme le « Maitré-Maitré » depuis son retour de maladie.

Le Coupé Décalé serait à l’image des successions du pouvoir dans la société ivoirienne ou chacun s’attribue la suprématie.

Débordo a été parmi les artistes chanteurs et comédiens qui se sont moqués et prononcés sur le concert d’Arafat au Bataclan qu’ils ont traité « de taper poto au Bataclan » pour dire « échec au Bataclan ».

 

Flavienne AFFIAN