Suivez Nous

Cameroun : Le succès de la musique urbaine

Djibo B. AMADOU | | Musique

Les jeunes artistes camerounais ont sonné le glas de l’impopularité. Argent, meilleurs prix et voitures luxueuses sont le label de leur succès.

Ces dernières années au Cameroun, la musique urbaine connait un succès irréprochable. Plusieurs artistes comme le groupe X Maleya ont intégré le cercle des stars de la musique. En septembre 2014, la production du trio dans la mythique salle parisienne de l’Olympia a sonné le glas de leur impopularité. Pour le chanteur Guy Manu : « cette image correspond et répond aux attentes de leur public, généralement jeune ».

En outre, Le succès de ces jeunes artistes transcende les frontières camerounaises. En 2015, à l’occasion des « All Africa Music Awards » au Nigéria, le rapporteur Stanley Enow remporte le titre de meilleur artiste masculin d’Afrique centrale. Cette distinction est la résultante d’un professionnalisme savamment forcé car le titre de son album « Hein père » a brillé sous les feux médiatiques.

Sur les réseaux sociaux, certains sont suivis par des millions d’internautes, et cette visibilité les rapporte beaucoup d’argents grâce aux publicités. Ces artistes profitent largement de la révolution numérique pour s’imposer et récolter le fruit de leur travail. D’ores et déjà, bon nombre d’entre eux possèdent des voitures luxueuses. Pour préserver toutes ces prorogatives, ils doivent travailler sans cesse.

 

Djibo B. AMADOU