Suivez Nous

Booba et Kaaris en détention provisoire, risquent 7 ans de prison et 100 000 euros d’amende après leur violent combat à l’aéroport d’Orly

Innocent KONAN | | Musique

Booba et Kaaris sont en détention provisoire dans l’attente de leur procès. Les deux rappeurs et neuf autres prévenus ont été écroués après la bagarre générale à Orly. Le procès a été renvoyé au 6 septembre. Les deux ennemis jurés vont avoir de très gros soucis avec la justice.

Les deux rappeurs vont regretter longtemps leur bagarre. Depuis qu’ils en sont venus aux mains ce mercredi 1er août à l’aéroport d’Orly, les choses se corsent sérieusement pour eux. Et pour cause, ils ont provoqué un véritable chaos quand ils ont eu la très mauvaise idée de s’échanger des coups en plein hall 1 de l’aéroport parisien. Alors que des magasins hors taxes ont déploré de gros endommagements, de nombreux vols ont été retardés, laissant ainsi sur le carreau des voyageurs en pleine période de départ en vacances.

À l’issue d’une audience en comparution immédiate, le président du tribunal correctionnel de Créteil a justifié sa décision par « l’animosité persistante entre les deux groupes » et le risque de nouvelles altercations.

Prise après environ deux heures de délibération, la décision a été accueillie par des cris de surprise et de colère. « Ça va être la guerre », a-t-on entendu dans le public. Les deux principaux protagonistes sont restés calmes.

Leurs avocats ont aussitôt annoncé qu’ils feraient appel de leur incarcération. Après deux nuits en garde à vue, Booba, 41 ans, et son ex-poulain Kaaris, 38 ans, sont donc retournés derrière les barreaux avec les membres de leur garde rapprochée soupçonnés d’avoir participé à la rixe qui a éclaté mercredi dans l’un des halls d’Orly.

Le tribunal a toutefois préféré suivre les réquisitions du parquet, favorables à un placement en détention provisoire des deux rappeurs. « On est face à un événement grave qui nécessite des mesures provisoires nécessairement très strictes », avait dit la procureure, rappelant « la violence globale de la scène » à Orly, « vitrine de la France ». « Ce qu’on a décidé, c’est que la justice se rende sur les réseaux sociaux, sur les chaînes d’info en continu », a dénoncé Yassine Yacouti, l’autre avocat de Kaaris.

Yann Le Bras a quant à lui, souligné le « décalage » entre les faits et la décision du tribunal, qu’il attribue aussi à « l’émoi médiatique ». Les prévenus risquent jusqu’à sept ans de prison et 100 000 euros d’amende. Après la rixe, des plaintes avaient été déposées par les aéroports de Paris et Air France qui ont chiffré à 8 500 euros le préjudice dû aux retards sur plusieurs vols. Le gérant de la boutique de duty-free, qui a également déposé une plainte, a quant à lui fait état de 54 000 euros de dégâts.

Les rappeurs, qui à l’origine s’affrontaient plutôt lors de joutes verbales, ont trouvé ces dernières années sur les réseaux sociaux un nouveau terrain de jeu pour se « clasher ». Mais cela va parfois plus loin. Booba s’était déjà battu en 2013 avec le rappeur La Fouine, à Miami. Un autre de ses rivaux, Rohff a lui été condamné à cinq ans de prison pour avoir, en 2014, violemment agressé un vendeur distribuant la marque de vêtements de Booba à Paris.

 

Innocent KONAN