Suivez Nous

Bientôt la sortie officielle de “Toza Awa”, deuxième album du groupe “Paris Kinshasa Express”

Arsene DOUBLE | | Musique

La sortie officielle du nouvel album du groupe “Paris Kinshasa Express” est prévue le 13 mars prochain.

“Toza Awa”, l’album inédit du groupe “Paris Kinshasa Express”, qui sort officiellement en mars prochain, a-t-il de quoi susciter l’admiration des mélomanes ? Selon Mama Afrodite, la productrice, avec le soutien de la SCPP, du FCM, de la Ville de Palaiseau, 92, en banlieue sud de Paris, et de 72 ambassadeurs de la Mélomania via la plateforme KissKissbankbank, l’œuvre est « d’une esthétique musicale unique, à la croisée des chemins entre Afrique et Occident : Un “Congo Groove sauce française” ».

Pour ce deuxième opus du “Paris Kinshasa Express” à paraître, le musicien Patrick Mundélé et sa complice, la danseuse Mama Cécilia, ont à nouveau réuni plusieurs artistes issus de la scène congolaise : Djudjumusic, Doustin Mopoto, Jimmy Mbonda, Michel Lumana (basse), Ramazani, Mbetengue Domingo et Philippe Odje.

Avec “Toza Awa”, littéralement “On est là” en lingala, Patrick Mundélé réinvente et affirme son style d’écriture : une rythmique ancrée et entraînante (le fameux groove congolais), des voix harmonisées et puissantes, une plume poétique et imagée naviguant entre français et lingala, pour nous parler en douceur de sujets plus graves tels que le rêve de toute puissance de l’Homme (L’Oiseau), l’abondance outrancière (Ici Paris), l’éloignement des familles (Il y a des mots)… Mais aussi pour évoquer la force salvatrice de l’Amour (Que l’Amour soit) ou bien son enfance passée à Kinshasa (Baluka).

Au final, une musique qui délie les corps mais qui n’a de cesse de nous émouvoir et d’interroger les esprits. Toujours motivée par ce besoin de créer des ponts artistiques et culturels, une musicalité destinée au rapprochement culturel entre le Bassin du Congo et l’Europe.

 

Arsène DOUBLE