Suivez Nous

Ariel Sheney : << L'image du coupé décalé a été dégradée >>

Djibo B. AMADOU | | Musique

Ariel Sheney, l’une des figures emblématiques du showbiz ivoirien critique l’évolution du coupé décalé .

Dans un direct publié le mercredi 9 Septembre dernier, sur un ton mélancolique il rapporte que le genre musical est communautaire voire traditionnel .<< Je suis arrivé chez les blancs, ils disent que le coupé décalé est bon mais c’est communautaire (…) J’ai des gros soucis avec ça parce-qu’au jour d’aujourd’hui l’image du coupé décalé a été dégradée>> soutient-il.

Selon lui , cette perception péjorative résulte de l’immobilisme et le manque de créativité des Dj. Pour palier à cette anomalie, il compte travailler à son niveau pour faire bouger les lignes: << Mon combat, c’est d’exporter ce que je connais de mon coupé décalé. Et une exportation de mon coupé décalé doit subir une transformation, une certaine amélioration, une certaine discipline>>.

Depuis le décès de Arafat, force est de constater la <<torpeur d’ambiance >> du coupé décalé. Le genre musical se noie et se perd dans le firmament du showbiz, à tel enseigne que ses adeptes se limitent à des simples clashs. Cette tendance vide la musique de sa serve nourricière et dégrade sa notoriété.

 

Djibo B. AMADOU