Suivez Nous

Après sa démission inattendue du BURIDA, Kajeem en donne les vraies raisons

Irene COULIBALY | | Musique

Ph DR

Membre actif du bureau, Konan Guillaume alias Kajeem a rendu sa démission du conseil d’administration du BURIDA (bureau ivoirien du droit d’auteur), lundi 24 septembre. Cette démission est le reflet de cette institution qui est censée veiller au bien-être des artistes. Et depuis quelques jours, cette démission plutôt inattendue alimente tous les médias ivoiriens.

‘’ Il me fallait prendre mes distances avec la situation ubuesque que vit cette maison depuis un bout de temps’’, ainsi s’est exprimé l’artiste sur sa page facebook, juste après avoir démissionné.

Le reggae man, affirme avoir perçu 34.980 FCFA comme droit d’auteur. Il a déversé sa colère en ces termes : « S. E Alassane Ouattara s’est battu pour que le Smig ne soit pas en dessous de 60.000 f minimum. Je suis donc convaincu que même le vigile du BURIDA touche pas en dessous du Smig par mois. Un artiste en activité dont les œuvres sont exploitées sur toute l’étendue du territoire national n’a droit à son salaire que tous les trois mois. La durée de vie d’une œuvre de l’esprit est de 99 ans, mais en cas d’arrêt de production on vous dit que vous n’êtes plus en activités donc plus de droit ».

L’artiste n’a pas non plus manqué de signifier les conditions douteuses de nomination de l’actuelle directrice générale Irène Vieira, faite de façon douteuse et les misères que perçoivent les artistes comme salaire. Selon lui, elle exerce dans une totale illégalité et devrait rendre sa démission.

Irène Vieira occupe ce poste depuis 2004 et a été renommé par le ministre de la culture en septembre 2011. Mais depuis, les plaintes sur sa gestion de la maison ne font que pleuvoir. Les artistes ne sont pas satisfaits.

Avant Kajeem, l’artiste Fadal Dey avait lui également démissionné et sévèrement fustigé la directrice du BURIDA sur sa page Facebook.

Pour Kajeem, le plus important actuellement est la préparation de son concert nommé ‘’réunion de famille’’ prévu le 6 octobre prochain, à l’institut français d’Abidjan. Il promet mettre tout en œuvre pour offrir un spectacle inoubliable a ses fans.

 

Irène COULIBALY