Suivez Nous

Aloa Javis, une des grandes figures de la musique bikutsi au Cameroun est décédé

Irene COULIBALY | | Musique

Il était un des baobabs bikutsi au Cameroun, Aloa Javis est décédé mardi 12 mai des suites d’une longue maladie. L’artiste souffrait du diabète et de la typhoïde.

Aloa Javis a été révélé dans les années 70 avec ses hits qui ont fait danser tout le Cameroun. Subugu mu,Oopérateur, Satan eding, Dze y aye mayi …, le chanteur a fait danser plusieurs générations avec sa musique.

Après le décès de Messi Martin en 2005, Aloa était l’une des dernières figures précurseures du bikutsi encore en vie. Icône oubliée comme ses confrères, l’artiste a poussé son dernier souffle ce 12 mai après une lutte contre plusieurs maladie, diabète, typhoïde, etc.

En novembre 2017, un hommage avait été rendu à l’artiste à Yaoundé, lors de la 19e édition du festibikutsi. Le promoteur René Ayina, c’était exprimé en ces termes : « le festibikutsi rend hommage à deux compagnons d’armes Aloa Javis et Beti Joseph. De la génération de Messi Martin ces artistes musiciens ont fait l’essentiel de leur carrière musicale dans la promotion de rythme éponyme. Le festibikutsi rend hommage à ces compères septuagénaires aujourd’hui dont les mélodies continuent de nous remémorer une certaine époque ».

La mort de l’artiste a été confirmée par des acteurs de la culture camerounaise, dont le chorégraphe, danseur et musicien, Ayissi le Duc : « repose en paix Vamba Aloa Javis. Artiste bikut-si, auteur-compositeur, interprète des chansons Opérateur, Adin Ngoan’n, Ading Ngnia », a-t-il écrit sur sa page Facebook.

 

Irène COULIBALY